The Collection

Home Page > Works > Pablo Picasso

Pablo Picasso

Manuscript

Author

Author André Breton
People cited Guillaume Apollinaire, André Breton, Pablo Picasso

Description

Exercice difficile, que celui auquel se livre Breton fin octobre 1961 : de Picasso auquel il voue une admiration sans borne, il lui faut relever un défaut - de « cœur » ? - non dans l'œuvre, dont l'autorité s'impose aux plus audacieux des artistes contemporains, mais dans la vie publique, avec le soutien au stalinisme. Breton, anti-stalinien de longue date, se sent peu à peu rejoint, en ce début des années 1960, par la montée en puissance d'une gauche non communiste que l'on appellera bientôt anti-totalitaire. On serait loin de l'esthétique ? Non, car c'est sa propre leçon de liberté que Picasso a trahie, une liberté qui devrait être l'alpha et l'oméga de toute vie humaine digne de ce nom.

Manuscrit autographe signé, Paris, 2 novembre 1961
3 pages in-4° foliotées, manuscrit titré, daté et signé par Breton, avec quelques ratures et corrections de ce texte consacré à l'œuvre de Picasso.
... «Je retrouve mes jeunes yeux quand j'évoque ma première rencontre avec l'œuvre de Picasso par le biais d'un numéro des Soirées de Paris d'Apollinaire qui offrait la reproduction - assez fumeuse - de cinq de ses récentes natures mortes (on était en 1913)... L'attitude du surréalisme envers Picasso a toujours été, sur le plan artistique, de grande déférence et, mainte fois, ses nouvelles propositions et découvertes ont ravivé l'attraction qui nous portait vers lui... Par la suite... Picasso s'est de lui-même tourné vers le surréalisme... En témoigne une partie de sa production de 1920-1924, nombre d'œuvres de 1928 à 1930, les constructions métalliques de 1933, les poèmes semi-automatiques de 1935 et, jusqu'au Désir attrapé par la queue, de 1943. Ce qui durablement à fait obstacle à une plus complète unification de ses vues et des nôtres réside dans son indéfectible attachement au monde extérieur (de "l'objet") et à la cécité que cette disposition entretient sur le plan onirique et imaginatif... Picasso, un "passant considérable", sans doute? Je le voudrais. Rien, pourtant, ne peut faire, aujourd'hui moins que jamais, qu'une œuvre de cette envergure, dans le jugement final à porter sur elle, n'ait pas à pâtir du comportement de son auteur (...) lorsque ce comportement entre en contradiction formelle avec la leçon qui se dégage de l'œuvre considérée... (qui) s'est bafouée elle-même au contact permanent des dirigeants staliniens, utilisant Picasso à leurs fins, ceci du vivant du dictateur... il est atterant, que sur leurs instances, il ait peuplé de tant de fallacieuses et exsangues colombes leur ciel atomique.»...
Réédition de "Le Surréalisme et la peinture", Gallimard, 1965.
Creation date02-nov.-61
Bibliographical material3 pages in-4° manuscrites, foliotées.
LanguagesFrench
Physical descriptionMs - encre bleue
Reference707000
Keywords
Set[AB's Manuscripts] Manuscripts 1958-1966
Permanent linkhttps://www.andrebreton.fr/en/work/56600100646340