The Collection

Home Page > Works > [Je venais d'achever ce soir-là...]

[Je venais d'achever ce soir-là...]

Manuscript

Author

Author Max Morise

Description

Manuscrit de Max Morise, sans date, publié dans le n°1 de La Révolution Surréaliste.

De Max Morise, ce texte publié dans le n°1 de La Révolution surréaliste et conservé par Breton dans ses archives.

« Le règne de la stupidité commence et nous ne lui voulons aucun mal. » De Max Morise, ce texte publié dans le n°1 de La Révolution surréaliste et conservé par Breton dans ses archives ; de Max Morise, mais dans le règne du " nous " se perçoit bien la dimension collective d'une écriture qui cherche à la fois le plus intime de l'être et l'universel de l'homme. Et l'usage de la première personne du pluriel, sorte d'impératif oraculaire, est commun à tous les membres du groupe à cette époque. [Site Atelier André Breton, 2005]

Tapuscrit, non daté.
André Breton a indiqué le nom de Max Morise sur la première page. [Catalogue de la vente, 2003]

André Breton a repris le texte tel quel dans La Révolution Surréaliste, à l'exception de la note manuscrite (« surcompression » pour circonspection), et la dernière phrase. [Site Atelier André Breton, 2019.]

 

Transcription

Je venais d’achever ce soir-là la lecture du Quotidien Dépouillé, lorsque j’entendis pénétrer dans ma chambre une circonférence composée d’aérolithes fraîchement tombés autant que je pus en juger par leur couleur et par leur saveur qui rappelait à s’y méprendre celle du pipermint. La joie avec laquelle j’accueillis mon visiteur était capable d’effrayer les hirondelles perchées sur tous les câbles sous-marins du monde, et j’en eus bientôt notion quand je sentis sur ma main gauche une piqûre que j’attribuai mmédiatement à la saison malsaine et pluvieuse que nous traversions. À vrai dire les médecins n’ont jamais pu décider si c’était là un phénomène d’origine volcanique ou la simple manifestation d’une volonté résidant dans mon cerveau, mais néanmoins parfaitement étrangère à ma propre personne. Il y a eu dans ma vie plusieurs exemples de pareils suicides involontaires et le plus étrange ne fut pas le plus estimé par les spécialistes. Que ne sommes-nous pas tous des perce-oreilles, car dans ce cas il n’y aurait plus pour nous enrhumer ni Dieu ni Diable qui tienne et nous approcherions de la substance des purs esprits qu’on voit voltiger entre cinq et six heures du soir à la hauteur du pont de la Concorde, autrement appelé pont des Châteaux en Espagne. L’inventeur du vaccin contre le système Taylor m’a bien souvent répété qu’il suffisait d’une seule pierre tombant au milieu de la mare aux équateurs pour que toutes les fourmilières modernes reprennent leur primitif aspect de vignoble ravagé par le philoxéra. Mais voilà ? on n’a jamais pu encore déterminer le centre de ladite mare. Et pour cause. Il ne suffit pas d’une pivoine en guise de sourire pour que tous les palefreniers du monde soient affranchis de la terrible épidémie qui s’est abattue depuis deux siècles sur la corporation et qui se manifeste par l’arrêt des pendules des sujets atteints à 3 h 18 invariablement, malgré les courants d’air chaud dont ils ont soin de se munir. Peut-être que les visions en forme de chemin de fer Nord-Sud, sont la condition sine qua non de la transmission de la vie. Ce qui expliquerait le dépérissement progressif des populations qui ne possèdent pas de Nord-Sud. La valeur affective qu’on accorde aux caresses amoureuses ne peut pas cesser de varier en fonction de la dépréciation qui ne fait que s’accentuer lorsqu’on passe d’un âge géologique au suivant. Il serait intéressant d’examiner avec une grande attention le système proposé par l’Académie des Orgies pour remédier à ce grave fléau. D’abord toute transmission de pensée serait interdite aux sujets en âge d’être livrés à la consommation, de sorte qu’il n’y aurait plus à redouter toute une série d’accidents qui ont coutume de se produire lorsque les glandes qui secrètent le sperme du Grand Ruminant viennent à être coupées en deux, savoir : accidents de chemin de fer, naufrages, maux de tête, laisser-passer, luxure, circonspection, mélanges détonnants, etc., etc. Ensuite chaque commissaire des jeux serait chargé d’enduire de suif tous les gardiens de la paix en âge d’être mariés, puis de les réunir dans un bocal de cristal pur et de leur faire subir une préparation destinée à les rendre malléables et susceptibles d’être portés aux dimensions de 400 km de long sur 12 mm. de large. Il ne resterait plus qu’à délivrer du serpent qui les enlace les rois nègres et leurs ministres, après quoi la lune et ses marées n’auraient plus que faire dans le monde. Si bien qu’après des jours et des jours de cristallisation, l’ours des cavernes et son compagnon le butor, le vol-au-vent et son valet le vent, le grand-chancelier avec sa chancelière, l’épouvantail à moineaux et son compère le moineau, l’éprouvette et sa fille l’aiguille, le carnassier et son frère le carnaval, le balayeur et son monocle, le Mississipi et son petit chien, le corail et son pot-au-lait, le Miracle et son bon Dieu n’auraient plus qu’à disparaître de la surface de la mer. Il se peut qu’avant l’éclosion du poussin passion, les quelques débris de mie de pain qui subsistent après le passage des ouragans soient transformés en poudre à canon. Alors réjouissons-nous, car c’est un signe infaillible que les pissenlits vont bientôt (chacun son tour) manger les cadavres par les pieds. Le règne de la stupidité commence à dater de ce jour et nous ne lui voulons aucun mal. Qu’elle prenne seulement soin de nos mères et de nos épouses. Il n’est de bons sentiments qu’à celui qui sait s’en passer. Quand au reste, dussent les piliers du ciel me tirer les oreillers, je proclame qu’on en peut faire d’excellent boudin. Il n’y a somme toute qu’une maigre différence entre la myopie et la grandeur d’âme. Mais si l'on convient de ne pas prononcer le mot voir. 

Bibliography

Max Morise, « [Sans titre] », in Pierre Naville et Benjamin Péret (dir), La Révolution surréaliste, N°1 (1er décembre 1924), reprint. Jean-Michel Place, 1975, p. 15 - 16.
Creation datesd
LanguagesFrench
Physical descriptionTs - notes autographes.
Number of pages3
Reference353000
Breton Auction, 2003Lot 1130
Keywords,
CategoriesManuscripts, Surrealists Manuscripts
Set[Journal] La Révolution surréaliste
Permanent linkhttps://www.andrebreton.fr/en/work/56600100746540