The Collection

Home Page > Works > La Voie inique

Description

Certains parleront à la même époque du « coup d'Etat permanent » ; en 1963, les surréalistes comparent pour leur part le général de Gaulle au maréchal Pétain - comparaison qui trouve sa source dans la rencontre entre les ministres de l'Intérieur français et espagnol, qui se sont engagés mutuellement à expulser leurs opposants. Pour les Espagnols, cela signifie les putschistes français de l'OAS, et pour les Français, malgré quelques réserves, cela pourrait signifier de reconduire à la frontière les républicains réfugiés en France après la Guerre d'Espagne. Clause de style, sans doute, car les républicains espagnols ne furent pas inquiétés, et n'avaient pas de raison de l'être ; mais il y avait sans doute de quoi protester, ce qui s'explique aussi par la suspicion de la gauche française à l'égard du général de Gaulle au début de la Cinquième République.
Creation date08-févr.-63
LanguagesFrench
Physical descriptionimp. - noir sur papier jaune
Reference1590000
Keywords
Permanent linkhttps://www.andrebreton.fr/en/work/56600100720200
2 Comments
 

On relève parmi les signataires de "la voie inique" Vincent Bounoure (et non Micheline).

gilles bounoure

24/11/2009

Merci de votre remarque, Gilles Bounoure. J'ai fait un remplacement pour l'ensemble des fiches erronées. Tout devrait aller, maintenant. ck

constance krebs

08/04/2010