The Collection

Home Page > Works > Le surréalisme est à la porte de tous les inconscients... Vous ne voyez pas......

Le surréalisme est à la porte de tous les inconscients... Vous ne voyez pas... Ouvrez la bouche... Ariane ma sœur ! De quel amour blessé... On ne saurait rien attendre...

Papillons surréalistes

Archives

Author

People cited Ariane, Georg Wilhelm Friedrich Hegel, Jean Racine

Description

Cinq des quinze papillons surréalistes, petits tracts publicitaires énigmatiques du Bureau des recherches surréalistes ouvert du 11 octobre 1924 à fin avril 1925.

« Un Bureau des recherches surréalistes s'est ouvert au 15 de la rue de Grenelle et son but initial est de recueillir toutes les communications possibles touchant les formes qu'est susceptible de prendre l'activité inconsciente de l'esprit. Ce bureau, devant le nombre de curieux et d'importuns qui l'assiègent, force est assez vite de le fermer. » (Entretiens, 1952)

Les papillons surréalistes, petits tracts publicitaires énigmatiques, eurent sans doute leur part à ce succès. Le bureau, ouvert le 11 octobre 1924, fut fermé après le 20 avril 1925, après avoir été dirigé, à partir de janvier, par Antonin Artaud. Des papillons, on peut relever la référence - déjà - à Hegel, chaînon manquant avec sa dialectique entre l'intérêt exclusif pour la vie de l'esprit et la découverte de Marx. [site Atelier André Breton, 2005]

Le surréalisme est à la porte de tous les inconscients...
Vous qui ne voyez pas...
Ouvrez la bouche...
Ariane ma sœur ! De quel amour blessé...
On ne saurait rien attendre...

Creation datecirca 1924-1925
Bibliographical material
Paris, s.é., décembre 1924.
 
Date of publication 1924
Publicationfirst publication
LanguagesFrench
Physical descriptionimp - encre sur papiers jaune, rose, vert et bleu ciel
Place of origin
Reference62000
Breton Auction, 2003Lot 1561
Keywords
Permanent linkhttps://www.andrebreton.fr/en/work/56600100550050