The Collection

Home Page > Works > Correspondance illustrée

Description

Francis Picabia : d'abord associé à Dada et à Marcel Duchamp, le peintre est d'abord une référence, puis un compagnon de route pour Breton, et ce pendant de nombreuses années. Les quelques lettres réunies dans ce dossier font apparaître divers moments de leur relation : des premiers échanges, en 1920, aux collaborations (1923 : envois de poèmes pour Littérature ; 1924 : lettre évoquant un dessin pour la couverture d'un livre de Benjamin Péret, sans doute Immortelle maladie) et enfin à des envois plus tardifs, comme ces aphorismes de 1947.

(1 à 6) Lettre autographe signée de Francis Picabia à André Breton avec dessin original.
Le Canet, 1er février 1924. 1 page in-4°, lettre autographe signée à André Breton, illustrée d'un dessin original à pleine page dans le texte de Francis Picabia représentant un visage de femme.

Le Tremblay 5 mars 1923.
1 page in-12° carré, lettre autographe signée à l'encre de Francis Picabia à André Breton illustrée par un dessin original à l'encre représentant deux chats dont l'un fume la pipe et portant le monogramme de Picabia.
(Enveloppe conservée)

Poème autographe signé à André Breton
1 page in-8° oblong, poème autographe à l'encre titré et signé par Francis Picabia à André Breton (enveloppe jointe)
... « Les peintres me font chier
L'univers est une image imagée
Sur la surface des images.
Les musiciens me font chier,
Seuls les aveugles de naissance
Comprennent la musique comme un objet visible»...

(7 et 8, 11 et 12) Lettre autographe signée et texte autographe 24 septembre 1923.
2 pages in-4, lettre autographe signée de Picabia et texte autographe à André Breton (enveloppe conservée)
«Le communisme augmente le besoin qu'il lui est incapable de satisfaire»...
« Avoir de la vertu est le mépris de soi-même»...

Lettre autographe signée avec poème de Francis Picabia, Le Canet, 21 janvier 1924.
1 page in-4, lettre autographe signée de Francis Picabia comportant un poème pour la revue littéraire dédié à Jacques Doucet: Tambourin (enveloppe conservée):
«il faut aller jusqu'au bout du monde mais le bout du monde est décoloré par le soleil»

Lettre autographe signé de Francis Picabia à André Breton, relative à la publication de Unique Eunuque et à la revue 391.
La lettre est illustrée d'un autoportrait de Picabia de profil. Paris, 6 août 1920, 2 pages in-4° (enveloppe conservée).
Creation date1923 - 1924
LanguagesFrench
Physical descriptionMs et Ds - encres noire et violette
Copyright© ADAGP, Paris, 2005.
Reference1484000
Keywords
Permanent linkhttps://www.andrebreton.fr/en/work/56600100422780