The Collection

Home Page > Works > Un cadavre

Description

Premier pamphlet surréaliste collectif publié à l'occasion de la mort d'Anatole France.

« Anatole France n'est pas mort : il ne mourra jamais ». Devenu célèbre dans l'histoire de la littérature, le tract « Un cadavre » est sans doute l'un des plus scandaleux événements littéraires des années 1920 - La Révolution surréaliste, rappelons-le, se dira quelques années plus tard « la revue la plus scandaleuse du monde ». Dans l'esprit provocateur issu de Dada, c'est à une véritable idole que s'attaque ici un groupe survolté, auquel s'est joint Drieu La Rochelle. Aragon se distingue par la violence de son texte, qui rêve de « gifler un mort »... Et quel mort ! Grande figure de la gauche, aussi respectée qu'un Barrès à droite (Barrès dont les jeunes gens avaient entrepris le procès quelque temps auparavant...), Anatole France est alors une véritable icône. S'attaquer à lui au lendemain de sa mort relève dès lors, au sens le plus plein du terme, d'une profanation.

Dans ce premier texte collectif des surréalistes, André Breton signe un « refus d'inhumer » : « Loti, Barrès, France, marquons tout de même d'un beau signe blanc l'année qui coucha ces trois sinistres bonshommes : l'idiot, le traître et le policier. Avec France, c'est un peu de la servilité humaine qui s'en va. Pour y enfermer son cadavre qu'on vide si on veut une boîte des quais de ces vieux livres "qu'il aimait tant" et qu'on jette le tout à la Seine. Il ne faut plus que mort cet homme fasse de la poussière. »

 

Lire le tract sur Mélusine

Creation dateoctobre 1924
Bibliographical materialParis, Imprimerie spéciale du Cadavre, 288 rue de Vaugirard, s.d. [1924]. Double feuillet in-4° de 4 pages, impression en noir sur papier journal.
Date of publication 1924
LanguagesFrench
Physical descriptionimp. - noir sur papier beige
Breton Auction, 2003Lot 1594
Keywords,
CategoriesPamphlets
Permanent linkhttps://www.andrebreton.fr/en/work/56600100143070