La Collection

Accueil > Œuvres > [Je suis confuse...]

[Je suis confuse...]

Lettre postée de Chamonix, le 7 février 1925

Correspondance

Auteur

Auteur Simone Kahn, ép. Breton puis Collinet
Personnes citées Giorgio De Chirico, Madame Doucet, Max Morise, Joseph Rogues de Fursac, André Breton
Destinataire Jacques Doucet

Descriptif

Lettre de Simone Kahn à Jacques Doucet, envoyée de Chamonix, datée du 7 février 1925 ou les jours suivants.

 

Transcription

Très cher Monsieur et ami

Je suis confuse de vos gâteries épistolaires que ma paresse naturelle avait bien peu méritées. Vous voyez qu’elle n’y résiste pas bien que j’espère avoir d’ici peu le plaisir de vous voir, car je me sens à peu près d’aplomb et le thermomètre est maintenant rassurant.

André m’avait un peu parlé de vos projets bibliophiliques qui me semblent en effet très intéressants. Le titre de la collection est déjà charmant. Et je ne doute pas que les volumes soient à la hauteur. J’espère que le Chirico vous fait plaisir. Il est dans une des manières les plus étonnantes et c’est un de ceux que je préfère.

À quoi je passe mon temps? Mon Dieu à peu de choses. J’ai patiné un peu et surtout je me suis promenée car le climat permet rarement de se reposer au soleil. Max Morise est ici avec moi et nous nous donnons parfois l’illusion d’être de grands aventuriers grâce à la neige qui recouvre les sentiers battus d’une enveloppe vierge, et à quelques escalades en dehors de tout sentier. Ce sont des aventures d’enfants qui, l’imagination aidant, aident à remplir la vie d’ici. Elle serait bien dépourvue sans cela, les lettres, et quelques lectures. Je suis plongée pour l’instant dans l’étude de la Psychiatrie de Roques de Fursac, livre si intéressant que ses mille pages ne m’effraient plus. André me tient au courant de ce que font lui et ses amis et m’a envoyé quelques revues. L’intérêt que suscite partout le surréalisme est presque inquiétant pour des esprits aristocrates.

Pour ici le peu de mouvement qui y régnait quand j’y suis arrivée a pris fin. Je m’y intéresse assez peu pour ne pas m’en plaindre, mais mon impatience de revoir André ne fait que s’en accroître, et sans doute surtout du temps écoulé. Je n’ai jamais été si longtemps loin de lui.

Je n’ai pas besoin de vous dire, cher Monsieur, que vous êtes une des personnes que je me réjouis de revoir et que je vous prie de bien vouloir présenter mes respectueuses sympathies à Madame Doucet comme de croire à mon dévouement très affectueux

Simone Breton

Bibliographie

BRETON, André, Lettres à Jacques Doucet, éd. Étienne-Alain Hubert, Paris, Gallimard, coll. Blanche, 2016, p. 226-228.

Librairie Gallimard

Date de création07/02/1925
Notes bibliographiques

Quatre pages 18 × 13,5cm sur un feuillet plié couleur sable 27 × 18cm avec en‑ tête imprimé en rouge : HôtelBeauSiteetContinental / Chamonix / GRANDS JARDINS / Curral Couttet propr.

Languesfrançais
Lieu d'origine
Bibliothèque

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : BLJD 7210-93

Dimensions13,00 x 18,00 cm
Nombre de pages4
Crédit© Sylvie Collinet‑Sator, Gallimard 2016
Mots-clés,
CatégoriesCorrespondance
Série[Correspondance] Lettres à Jacques Doucet
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600101001128
Lieu d'origine