La Collection

Accueil > Œuvres > [Je t'ai donc fait inscrire...]

Descriptif

Lettre d'André Breton à sa fille Aube, le 13 août 1954.

 

Transcription

Paris, le 13 août 1954.

Ma petite Aube , je t’ai donc fait inscrire hier après-midi, au bout —  très exactement — de deux heures et demie de « queue » dans la sinistre rue Vauquelin défoncée par des travaux et tandis que se poursuivait le ravalement de l’immeuble même où il fallait pénétrer ! Pour se distraire (!) ces jeunes gens n’avaient trouvé rien de mieux que de « pousser », de sorte que le métro aux heures d’affluence n’était qu’un petit Purgatoire à côté. Je te fais grâce du niveau de leurs plaisanteries. J’étais, comme tu penses, pas mal écœuré de tout ce conformisme qui essayait de se donner les gants de la bravade…

Il ne me reste plus qu’à acquitter les droits prévus, soit deux mille et quelques francs qu’ils ont, bien entendu, imaginé de faire payer tout à fait ailleurs mais on a un mois pour cela — rassure-toi, je l’ai bien fait préciser parce que, hélas, cela m’importait beaucoup. Honte de penser que je ne puis encore aujourd’hui t’adresser le plus petit mandat mais, que veux-tu, le pastel de Miró  que j’avais confié à Geo  est rentré au bercail et j’attends des nouvelles de Lam  qui espère pouvoir me faire vendre un Tanguy . Voilà où l’on en est, petit chéri, et pas fier, je te promets.

On m’a laissé ton livret scolaire, que tu dois prendre avec toi le jour de l’examen. Il n’y a pas, renseignement pris, de nouvelle épreuve de dessin : c’est encore la première qui compte, de sorte que si elle t’a valu des points supplémentaires, ceux-ci viennent s’ajouter au nouveau total.

Elisa est partie avant-hier pour l’Allemagne où voici son adresse :

c/o Herrn Leopold von Raffai[…]
Eichendorffstrasse 17
HAMBURG HOCHKAMP
Allemagne

Les Bédouin sont rentrés hier. Péret toujours en Espagne. Paalen dans les Landes, Hantaï  en Normandie. Au café, seulement Toyen , Legrand , Schuster , Benayoun , le petit Janover et Brunius , qui est pour deux semaines à Paris .

La maison est silencieuse. On s’en souviendra de cette planète en l’été 1954 où la pluie même ne cessait pas !

Au revoir, ma petite fleur. Écris-moi même brièvement. Quelques lignes un peu rayonnantes sont en ce moment beaucoup pour moi.

Tendresses d’

André

 

Bibliographie

André Breton (Jean-Michel Goutier éd.), Lettres à Aube, Paris, Gallimard, coll. Blanche, 2009, p. 91 à 92

Librairie Gallimard

Date de création13/08/1954
Date du cachet de la Poste14/08/1954
Adresse de destination
Notes bibliographiques

2 pages in-4°

Lieu d'origine
Bibliothèque

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : Ms Ms 41363_89

Nombre de pages2
Crédit© Aube Breton, Gallimard 2009
Référence19004954
Mots-clés,
CatégoriesCorrespondance, Lettres d'André Breton
Série[Correspondance] Lettres à Aube
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600101000127
Lieu d'origine
Lieu d'arrivée