The Collection

Home Page > Works > Liberté est un mot vietnamien

Description

Premier tract surréaliste publié à Paris après le retour en France d'André Breton. Sa rédaction est due à Yves Bonnefoy revue par Breton et Mabille. Ce texte confirme la prise de position anticolonialiste du groupe qui avait déjà été amorcée au moment de la guerre du Rif avec (La Révolution d'abord et toujours ! en 1925) et qui se radicalisera avec la Déclaration sur le Droit à l'Insoumission dans la Guerre d'Algérie en 1960.
Les surréalistes dénoncent le capitalisme qui monopolise le pouvoir dans un gouvernement qui réunit le P.C.F., le M.R.P. et la S.F.I.O. et qui n'en continue pas moins d’appliquer la politique impérialiste traditionnelle ! Ils fustigent la position intenable des « élus de la classe ouvrière » qui, d’une part, participent au gouvernement de Ramadier mais, d’autre part ne lui vote pas les crédits nécessaires pour renforcer le corps expéditionnaire français en Indochine !
Situation aberrante qui conduira, le 5 mai 1947, Ramadier à renvoyer les ministres communistes après leur refus d’accorder, cette fois encore, leur confiance au gouvernement dans lequel ils siégeaient !
Fidèles à leur ambition de « changer le monde » et de « transformer la vie » les surréalistes ne peuvent qu’exalter ceux qui se soulèvent au Vietnam contre l’agression impérialiste et « incarnent en ce moment même, le devenir de la liberté. »

 

Lire le tract sur Mélusine

Creation datesd
Bibliographical material

1 feuillet in-4°.

Date of publication 1947
LanguagesFrench
Physical descriptionimp. - noir sur papier blanc glacé
Reference1575000
Breton Auction, 2003Lot 1632
Keywords, ,
CategoriesPamphlets
Permanent linkhttps://www.andrebreton.fr/work/56600100866210