The Collection

Home Page > Works > Pas de quartiers dans la révolution

Description

C'est de Belgique, autour du peintre Christian Dotremont, que vient en 1947 une offensive « gauchiste » à l'intérieur du surréalisme. Les « surréalistes-révolutionnaires » vont s'en prendre aux dilemmes irrésolus, selon eux, et à ce qu'ils considèrent comme les atermoiements du surréalisme « officiel » (en réalité de Breton) sur la question politique. Hostiles à l'exposition qui cet été-là va consacrer la place centrale du mythe et jouer avec les symboles et les pratiques religieuses, ils réclament aussi une politisation, un « engagement », pour parler le langage de l'époque - on sait que c'est en 1947 que paraît le Qu'est-ce que la littérature ? de Sartre, qui comprend des attaques directes contre Breton. Le tract qui nous est donné à lire, cosigné par des surréalistes « historiques » comme Paul Nougé, prépare en fait l'offensive proprement dite, qui aura lieu pendant l'été.
Creation date07-juin-47
LanguagesFrench
Physical descriptionimp. - noir sur papier blanc
Reference1573000
Keywords
Permanent linkhttps://www.andrebreton.fr/work/56600100715420