La Collection

Accueil > Œuvres > La Révolution l'amour

La Révolution l'amour

Manuscrit

Auteur

Auteur Yves Battistini

Descriptif

Poème manuscrit d'Yves Battistini adressé à Breton le 30 mai 1946.

Le poème, inséré dans le dossier « Lettres reçues au retour en France » d'André Breton, était accompagné d'une lettre datée du 30 mai 1946. [Site André Breton, 2020]

« L'amour et la révolution » : c'est sur cette rencontre nécessaire, qui semble à elle seule un résumé parfait de ce qu'a exalté le surréalisme, que s'achève ce poème d'Yves Battistini daté de 1946. Simple envoi ou rencontre de Breton à son retour de New York, rien de durable en tout cas, puisque le nom du (jeune ?) poète n'apparaît nulle part dans les annales du groupe. [site Atelier André Breton, 2005]

Manuscrit autographe signé, mai 1946.
- 2 pages grand in-4°, manuscrit autographe daté « Mai 1946 » et signé Yves Battistini.
« Et toi à la dernière seconde de mon rêve
» Dans cette vague où les planctons baignaient tes seins de leur salive phosphorescente, dans cette usine à marées solaires où ta bouche se taisait et mes hordes de loups se brisaient à tes pièges barbares. » [catalogue de la vente, 2003]

 

Date de création30/05/1946
Adresse de destination
Notes bibliographiques2 pages grand in-4°
Languesfrançais
Notes

Ms - Encre noire

ProvenanceEnvoi de Battistini
Lieu d'origine
Nombre de pages2
Référence311000_1
Vente Breton 2003Lot 2269
Mots-clés
CatégoriesManuscrits des membres du groupe
Série[Correspondance] Lettres reçues au retour en France
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100003020
Lieu d'origine
Lieu d'arrivée

Notice reliée à :

2 Œuvres
 
False

[Presque un an jour pour jour...]

-
Yves Battistini

-

Lettre manuscrite d'Yves Battistini adressée à André Breton le 30 mai 1946 avec un poème daté de mai 1946.

Trois images, une notice descriptive, une bibliothèque, une œuvre associée.

[Correspondance] Lettre d'Yves Battistini, [Correspondance] Lettres reçues au retour en France

False

Intolérance

-
Yves Battistini

Poème manuscrit d'Yves Battistini daté de 1946.
Trois images, une notice descriptive.