La Collection

Accueil > Œuvres > La grande tortue et le cacique

La grande tortue et le cacique

Objet divers

Auteur

Artiste André Breton

Descriptif

Deux pierres trouvées par André Breton à Saint-Cirq-Lapopie vers 1957, évoquant une figure humaine et une figure animale.

« La recherche des pierres disposant de ce singulier pouvoir allusif, pourvu qu'elle soit véritablement passionnée, détermine le rapide passage de ceux qui s'y adonnent à un état second, dont la caractéristique essentielle est l'extra-lucidité. Celle-ci a tôt fait, partant en fusée de l'interprétation d'une pierre d'intérêt exceptionnel, d'embrasser et d'illuminer les circonstances de sa trouvaille. Elle tend, en pareil cas, à promouvoir une causalité magique supposant la nécessité d'intervention de facteurs naturels sans rapport logique avec ce qui est en jeu, par là déroutant et confondant les habitudes de pensée mais n'en étant pas moins de force à subjuguer notre esprit.
» L'été dernier, mon ami Nanos Valaoritis a bien voulu consigner pour moi les observations qu'a appelées la trouvaille de la très belle pierre, en forme de figure assise, reproduite ci-contre.
» "Marie W. quand la nuit, par les petites routes du causse, elle nous ramenait en voiture des "plages" du Lot où nous nous étions attardés, ne manquait jamais de stopper, de peur de le tuer ou de la blesser, quand un oiseau de nuit, ébloui par les phares, s'immobilisait devant nous. C'est ainsi que le 14 septembre, nous comptons neuf arrêts, provoqués par autant d'oiseaux, apparemment de la même espèce. La planète Mars, dont les journaux signalent la proximité exceptionnelle de la terre, nous captive durant une bonne partie du trajet.
» "De nouveau le 15, avec A. B., explorant une petite plage près d'Arcambal. Je trouve à quelques pas, dans la rivière, la pierre en forme de figure assise, dont s'impose à moi la tête d'oiseau de nuit. Pendant que nous l'examinons, le "grand Mars changeant", papillon relativement rare, toujours fascinant, vient voleter autour de nous. Il se pose avec insistance sur le chien qui nous accompagne. Une autre pierre, que je découvre, ressemble de manière encore plus frappante aux oiseaux de nuit de la veille." » (Le surréalisme, même, n°3, automne 1957)

Expositions


- Paris, Musée national d'Art moderne/Centre Georges Pompidou, André Breton, la beauté convulsive, 1991
- Valence, Ivam Centro Julio Gonzalez, El objeto surrealista, 1997-1998, rep.p. 242, p. 258
- Jérusalem, Musée d'israël, Dada Surrealism and Beyond in the Israel Museum, 2007

Bibliographie

- Le surréalisme, même, n° 3, automne 1957, p. 69
- Paris, Musée national d'art moderne / Centre Georges Pompidou, André Breton, la beauté convulsive, 1991, rep. p. 450
- Kamien-Kazhdan, Adina, Surrealism and Beyond in the Israel Museum, Jerusalem, 2007

Date de créationVers 1957
Date d'édition1957
Languesfrançais
NotesLa tortue : 10 x 14 x 8 cm
Le Cacique : 14 x 10 x 7 cm
Deux pierres et verre coloré sur une boîte en carton noire.
Lieu d'origine
Musée

Musée d'Israël, Jérusalem : B03.1124

Crédit© ADAGP, Paris, 2005.
Vente Breton 2003Lot 4238
Mots-clés, ,
CatégoriesFossiles, pierres et coquillages, Musée d'Israël, Jérusalem, Objets naturels et trouvailles
Série1991, La Beauté convulsive, centre Pompidou, [Archives] Le surréalisme, même
Lien permanenthttp://www.andrebreton.fr/work/56600100786800

Notice reliée à :

1 Œuvre
 
False

De Paris - Langue des pierres

-
André Breton

-

Paru dans Le surréalisme, même, « Langue des pierres » développe l'idée d'une « minéralogie visionnaire » qui agirait sur l'esprit à la manière d'un stupéfiant.

Cinq images, une notice descriptive, une bibliothèque.

2014, La Maison de verre, Musée de Cahors, [Archives] Le surréalisme, même, [Manuscrits d'AB] Manuscrits divers