La Collection

Accueil > Œuvres > Issu d'un des plus grands mirages qui ont marqué notre vie...

Issu d'un des plus grands mirages qui ont marqué notre vie...

Manuscrit

Auteur

Auteur André Breton
Personnes citées Walter Gruen, André Breton, Benjamin Péret

Descriptif

Remedios Varos reçoit ici un hommage sincère de la part de Breton qui dira ailleurs qu'elle reste à ses yeux la « femme de la vie » de son ami Benjamin Péret. L'artiste espagnole est « la féminité même, ici en hiéroglyphe, le jeu et le feu dans l'œil de l'oiseau ». Le texte paraît dans le septième numéro de La Brèche, en décembre 1964.

Manuscrit d'un premier état de ce texte relatif à Remedios Varo, la compagne de Benjamin Péret, et à son dernier tableau « Nature morte ressuscitante »

« La féminité même, ici en hiéroglyphe le jeu et le feu dans l'œil de l'oiseau, celle que je tiens (il faut voir contre quels vents et marées) pour la femme de sa vie. »

Paru dans la revue « La Brèche » n° 7 de décembre 1964.

Date de création22-nov.-64
Languesfrançais
NotesMs - encre bleue
Référence673000
Mots-clés
Série[Manuscrits d'AB] Manuscrits 1958-1966
Lien permanenthttp://www.andrebreton.fr/work/56600100657780