La Collection

Accueil > Œuvres > La main à plume

Descriptif

 En 1941, alors qu'André Breton et de nombreux surréalistes sont en exil en Amérique, une poignée de jeunes gens décident à Paris de se réunir dans le but de maintenir le surréalisme en France occupée. En référence au vers de Rimbaud («  La Main à Plume vaut la main à charrue  »), le groupe se baptise La Main à plume et affiche ainsi sa volonté d’insoumission aux pouvoirs en place. L’opposition ne sera pas qu’intellectuelle et cette génération des «  20 ans en l’an 40  » payera un lourd tribut à la lutte armée  : sur la vingtaine de ses membres, huit ne connurent pas la fin de la guerre. La Main à plume eut parfois une intransigeance et une fougue juvéniles. Mais elle fut l’expression d’une jeunesse radicalisée qui se réfugia dans les Manifestes du surréalisme d’André Breton, pour se tenir «  aussi loin de Péguy et d’Aragon qu’elle l’est de M. Drieu La Rochelle  » (Jean Simonpoli, 1943). Commencée et terminée durant la guerre, l’aventure de La Main à plume permit au surréalisme de survivre, de faire la jonction entre deux époques. En quatre années d’existence, le groupe parvint même à éditer, dans une semi-clandestinité, une dizaine de publications collectives et une trentaine de plaquettes individuelles.

 La Main à plume, une Anthologie du surréalisme sous l'occupation par Richard Walter et Anne Vernay.

Languesfrançais
Référence9209000
Mots-clés, , , ,
CatégoriesRevues
Lien permanenthttp://www.andrebreton.fr/work/56600100354131