La Collection

Accueil > Œuvres > [Voulez-vous revenir me voir...]

[Voulez-vous revenir me voir...]

Lettre non datée [circa 1919?], de Paris

Correspondance

Auteur

Auteur Paterne Berrichon
Personne citée Arthur Rimbaud
Destinataire André Breton

Descriptif

Lettre sans date de Paterne Berrichon à André Breton (circa 1919?). 

Paterne Berrichon fut un des premiers éditeurs de Rimbaud mais aussi un de ceux qui tentèrent de dissimuler la part sulfureuse de sa vie. Sa biographie de Rimbaud, rédigée avec l'aide d'Isabelle Rimbaud (qu'il avait épousée) s'emploie à gommer les relations avec Verlane, sa révolte, et son anticléricalisme. 

André Breton a conservé une lettre dans laquelle Paterne Berrichon lui parle "d'inédits" de Rimbaud. Dans le dernier numéro de Littérature en 1924, Breton et Aragon publieront Un cœur sous une soutane, en raillant Berrichon, affligé du terme de "mendiant". Le texte sera par la suite édité chez Roland Davis. 

Cette lettre truffait l'exemplaire de Breton du livre de Paterne Berrichon, Jean-Arthur Rimbaud (1912, Mercure de France).

 

Transcription

Vendredi

 

Mon cher Poète,

Voulez-vous revenir me voir ? Ou, plutôt, pouvez-vous venir dimanche, entre 5 et 7 ½, à la Closerie des Lilas ? J'y dois aller.

Mon amère solitude, qui cherche à se distraire d'un deuil hallucinant, trouvera douceur à s'entretenir de Rimbaud avec un cœur de communion comme le vôtre, ami déjà.

Paterne Berrichon

 

  • nous causerons des inédits

  • j'étais heureux de vous rencontrer l'autre jour, mais j'ai regretté que vous ne puissiez faire un tour de conversation avec moi

 

Date de création1919
Adresse de destination
Languesfrançais
Notes

Un recto-verso.

Enveloppe conservée. 

Lieu d'origine
Nombre de pages2
Référence9020000
Vente Breton 2003Lot 1201
Mots-clés
CatégoriesLettres à André Breton
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600101000594
Lieu d'origine
Lieu d'arrivée

Notice reliée à :

1 Œuvre
 
False

Jean-Arthur Rimbaud

-
Paterne Berrichon

Livre de Paterne Berrichon sur Arthur Rimbaud, publié en 1912 au Mercure de France, à Paris, et truffé d'une lettre de Paterne Berrichon adressé à André Breton (avec enveloppe). 

Cinq images, une notice descriptive.