La Collection

Accueil > Œuvres > Situation de la peinture en 1954

Situation de la peinture en 1954

Réponse de Falzoni

Manuscrit

Auteur

Auteur Giordano Falzoni

Descriptif

 Réponse de Giordano Falzoni à l'enquête lancée par la revue Médium en 1954 sur la Situation de la peinture.

Deux textes différents sont glissés dans ce dossier : le second est une réponse de Giordano Falzoni à l'enquête de Médium lancée en 54 sur la « situation de la peinture » ; le premier est un envoi de Maurice Blanchard à cette même revue Medium, daté de 1953. Le poète, qui s'est rapproché des surréalistes en 1937, lance cette belle phrase résumant l'esprit d'une époque poétique - époque qui n'est déjà plus celle de Breton, mais de Ponge : « Ce n'est pas le pourquoi qui nous intéresse, c'est le nom de la chose ». Le surréalisme se vit comme une tentative de dépasser l'échec de Mallarmé, Blanchard, ici, prend acte de cet échec, pour s'en tenir au nom. [site Atelier André Breton, 2005]

Tapuscrit, sd [1954].
- 3 pages in-4°, tapuscrit signé de Falzoni : "Réponse à l'enquête : « Situation de la peinture en 1954 » de Medium", 3 pages in-4°, avec quelques corrections au crayon de Breton :
« Ce que je souhaite, c'est que l'oeil, au lieu de se tromper, se trempe. » [catalogue de la vente, 2003]

Grâce à Fabrice Pascaud et son Arcane 17, le numéro 4 de Médium est disponible en PDF (un peu lourd). [site André Breton, 2015]

Bibliographie

Charles Estienne, José Pierre, « Situation de la peinture en 1954 », in Médium, n° 4, p.43-54

Date d'édition01/01/1955
Référence1428000
Vente Breton 2003Lot 2360
Mots-clés, , , ,
CatégoriesManuscrits, Manuscrits des membres du groupe
Série[Revue] Médium
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100999906