La Collection

Accueil > Œuvres > C'est le soir et quelqu’un... Je m'étais couché très tristement...

C'est le soir et quelqu’un... Je m'étais couché très tristement...

Rêve du 5 avril 1931

Manuscrit

Auteur

Auteur André Breton
Personnes citées Albert Valentin, Louis Breton, Mme Breton Mère, René Char, Paul Éluard

Descriptif

Manuscrit autographe d'André Breton, daté du 5 avril 1931, sous chemise titrée « Manuscrits Rêves ».

Rêves... le plus ancien date de 1931, les plus récents de l'après-guerre ; on y voit apparaître des figures familières de Breton à différentes époques, comme ses parents, René Char dans le premier, Robert Denoël dans le troisième... Les Vases communicants reprend une partie de ce texte et « Trajectoire du rêve » en cite deux en 1938, mais à la différence des récits de rêve publiés ça et là par Breton ou repris dans les inédits de la Pléiade, il s'agit ici de textes rédigés à son propre usage, sans aucun souci littéraire ; ils présentent par ailleurs un caractère d'intimité très marquée et certains portent des dessins, l'un et l'autre faits leur donnant un caractère « extra-littéraire » - même si le mot doit être utilisé avec prudence lorsqu'on parle des surréalistes. Disons en tout cas qu'ils se prêtaient mal à une mise en forme littéraire, sauf à être largement retravaillés et par là même dénaturés. [site Atelier André Breton, 2005]

Manuscrit autographe, sous chemise titrée par André Breton : « Manuscrits Rêves ».
- [Je m'étais couché très tristement], 1 page 1/2 in-4°, texte autographe d'un rêve de Breton du 5 avril 1931, avec ratures et corrections.
« C'est le soir et quelqu'un qui est tantôt Valentin tantôt Char, nous guide peut-être sous le prétexte d'assister à une prise de vue vers une sorte de château qui se révèle être un peu plus tard être situé au environ immédiat de Lorient. Nous nous engageons vers un terrain détrempé où nous tardons pas à avoir de l'eau jusqu'aux chevilles... Beaucoup de lianes au dessus desquelles (dans l'air) filent un très beau poisson en forme de fuseau crête d'un éclat pourpre et feu très métallique. Je le poursuis mais il accélère son allure. » [catalogue de la vente, 2003]

Date de création5-avr-1931
Notes bibliographiques1 page 1/2 in-4°
Date d'édition1931
Languesfrançais
NotesMs - encre noire sur papier bleu
Bibliothèque

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : BRT 60

Vente Breton 2003Lot 2164
Mots-clés, ,
CatégoriesBibliothèque littéraire Jacques-Doucet, Bibliothèques, Manuscrits d'André Breton
Série[Manuscrits d'AB] Manuscrits inédits de Rêves
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100523080

Notice reliée à :

1 Œuvre
 
False

Rêves

-
André Breton

-

Manuscrit autographe d'André Breton daté du 10-11 avril 1938 et orné d'un dessin.
Quatre images, une notice descriptive, une bibliographie, une bibliothèque.

[Manuscrits d'AB] Manuscrits inédits de Rêves