La Collection

Accueil > Œuvres > A propos de Sade et de la peine de mort

A propos de Sade et de la peine de mort

Manuscrit

Auteur

Auteur André Breton
Personnes citées Donatien Alphonse François de Sade, André Breton, Roger Caillois, Valentine Hugo

Descriptif

« Une horreur, une inhumanité », disait Sade en 1793 - Sade, autorité audacieusement convoquée ici pour dénoncer la peine de mort ; « un anachronisme », ajoute Breton en 1956, dans ce texte qui fait aussi référence à Hugo et à Roger Caillois. L'année 1956 voit en effet la reprise par le poète d'une activité militante plus marquée, même si elle ne se joue plus que sur de grands thèmes humanistes, loin de tout engagement au service d'un parti ou d'un autre. On le voit signer un tract contre le racisme et le fascisme en janvier, et c'est à présent contre la peine de mort qu'il s'insurge.

Manuscrit autographe signé, Paris, 21 février 1956
1/2 page in-4° manuscrite, dédiée et signée par André Breton, avec quelques ratures et corrections, à l'encre noire, d'un texte prenant position contre la peine de mort:
«Une horreur, une inhumanité», c'est en ces termes que le 2 août 1793, au péril de sa vie, le marquis de Sade, président de la section des Piques, refuse de mettre aux voix une motion favorable à la peine de mort, en protestation contre laquelle il se démet de ses fonctions. Ce crime à prétention légale contre l'homme - le plus inexcusable de tous - on sait quels accents a trouvés Victor Hugo pour le flétrir - en vain»...
Date de création21-févr.-56
Languesfrançais
NotesMs - encre noire
Référence592000
Mots-clés
Série[Manuscrits d'AB] Manuscrits divers
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100173870