La Collection

Accueil > Œuvres

[Le tenant de vous je n’ai pu me résoudre...]

Lettre datée de New York, le 3 juillet 1942

Correspondance

Auteur

Auteur André Breton
Personnes citées Louis Jacques Napoléon Bertrand, dit Aloysius Bertrand, Arthur Rimbaud, Denis de Rougemont, Jacques Vaché, Guillaume Apollinaire, Charles Cros
Destinataire Alexis Léger, dit Saint-John Perse

Descriptif

Lettre d'André Breton à Saint-John Perse, le 3 juillet 1942, sans adresse, de New York.

Lettre manuscrite autographe sur papier à en-tête VVV - A magazine of Art and Discovery - To create and to change to become.

Les poèmes de Saint-John Perse Éloges et Exil sont cités dans la lettre, tout comme la revue VVV que dirige André Breton. [site André Breton, 2019]

 

Transcription

New York 3 juillet 1942

Très cher Monsieur,

le tenant de vous je n’ai pu me résoudre à placer cet exemplaire de Poetry parmi d’autres magazines ou même en bien meilleure place depuis que j’ai si peu de livres parmi ceux qui ne pouvaient m’abandonner, Bertrand, Rimbaud, Cros ou Apollinaire. Il demeure dans son enveloppe sur ma table pour que je le découvre sous une des plus belles écritures dans lesquelles j’ai pu rêver de voir se composer les lettre de mon nom. J’ai gardé de la jeunesse ce sens des choses si rares qu’elles transgressent leur catégorie apparente pour se fondre dans celle des talismans. Durant l’autre guerre un de mes plus obsédants désirs ne fut-il pas d’obtenir de mon plus grand ami d’alors et de toujours, Jacques Vaché, qu’il transposât, dans une des mystérieuses aquarelles dont il avait le secret, certains des plus hauts et des plus troublants accents d’Éloges dont une copie manuscrite ne me quittait pas - jusque dans les boues de la Côte du Poivre. Vous savez sûrement que ce qui a pu être situé ainsi l’a été une fois pour toutes, demeure tout à fait inaltérable. Mais si Exil m’atteint en 1942, c’est chargé de bien d’autres émotions encore, du parfum des Antilles où je me trouvais pour la première fois il y a un an et plus encore de la nostalgie de ce beau langage - le seul, celui qui tend uniquement vers le beau - dont on est ici entièrement sevré.

Je vous adresse cette semaine même le premier numéro de VVV, dans le grand espoir que vous consentirez à "ouvrir" le suivant d’un de vos poèmes.

J’écoute souvent me parler de vous Denis de Rougemont qui me laisse croire que je pourrai vous rencontrer quelque jour avec lui. Je garde quelque crainte superstitieuse à l’idée d’user de votre temps ; puisse cependant l’exil à ce seul égard m’être propice.Comme je suis depuis trois mois "announcer" à la B.B.C., en remplissant le questionnaire d’usage qui doit permettre mon entrée dans le "Civil Service" je me suis permis de donner votre nom en référence.

Je vous prie d’excuser cette grande liberté mais comment ne me flatterais-je pas de l’espoir de votre estime et même de votre sympathie.

Croyez, je vous prie, à mes sentiments d’admiration et d’affection profonds.

André Breton

 

Bibliographie

Henri Béhar (éd.), « Surréaliste à distance », Europe, nov.-déc. 1995, n° 799-800, pp. 59-84.

Date de création03/07/1942
Languesfrançais
Notes

Lettre manuscrite autographe sur papier à en-tête VVV- A magazine of Art and Discovery - To create and to change to become.

Lieu d'origine
Bibliothèque

Fondation Saint-John Perse : Breton (André) L

Vente Breton 2003
Mots-clés, , ,
CatégoriesCorrespondance, Lettres d'André Breton
Série[Correspondance] Correspondance avec Saint-John Perse
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600101000720
Lieu d'origine

Notice reliée à :

2 Œuvres
 
False

Exil

-
Alexis Léger, dit Saint-John Perse

Poème publié aux Lettres françaises à Paris en 1942.

Deux images, une notice descriptive, un lien, une bibliothèque.

False

VVV

-

Collection complète de cette revue sans périodicité dirigée par André Breton, David Hare, Marcel Duchamp et Max Ernst.
21 images à venir, une longue notice descriptive, une exposition, une bibliographie.

[Revue] VVV

[You will be glad to know...]

Lettre datée de Washington DC, le 11 janvier 1945

Correspondance

Descriptif

Lettre de Francis Biddle adressée à Alexis Léger et datée de Washington, le 11 janvier 1945.

Lettre transmise à Breton par Sain-John Perse.

 

Transcription

January 11, 1945

Dear Alexis:

You will be glad to know that Mme. Breton was admitted on January sixth.

Sincerely yours,

Francis Biddle

 

Bibliographie

Henri Béhar (éd.), « Surréaliste à distance », Europe, nov.-déc. 1995, n° 799-800, pp. 59-84.
Date de création11/01/1945
Adresse de destination
Languesanglais
Lieu d'origine
Bibliothèque

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : BRT C 2664

Dimensions29,00 cm
Nombre de pages1
Référence19002320
Vente Breton 2003Lot 1009
Mots-clés, ,
CatégoriesCorrespondances transmises
Série[Correspondance] Correspondance avec Saint-John Perse
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600101000739
Lieu d'origine
Lieu d'arrivée

Notice reliée à :

1 Œuvre
 
False

[Je suis désolé de n’avoir pu vous rassurer plus tôt...]

-
Alexis Léger, dit Saint-John Perse

-

Lettre de Saint-John Perse à André Breton, le 14 janvier 1945, sans adresse, de Washington.

Quatre images, une notice descriptive, une transcription, une bibliographie.

 

[Correspondance] Correspondance avec Saint-John Perse

[Que je hais...]

Lettre datée de Washington, le 8 juin 1945.

Correspondance

Auteur

Auteur Alexis Léger, dit Saint-John Perse
Destinataire André Breton

Descriptif

Lettre de de Saint-John Perse à André Breton, datée de Washington, le 8 juin 1945.

Lettre insérée dans l'exemplaire d'Anabase de Breton. [site André Breton, 2019]

 

Transcription

Washington, 3120 R. Street. N. W.,

8 juin 1945

Cher Ami,

que je hais, envers vous, cette fatalité de silence !... Et qu’il est bête, surtout, que nous n’habitions pas la même ville ! Mais vous connaissez ces longues pertes de toute notion de temps.

J’ai été très sensible à votre lettre, et je m’en veux vraiment de ne vous l’avoir pas dit.

Merci de m’avoir fait lire Fata Morgana. C’est la seule œuvre de poète que j’aie lue depuis longtemps, et c’est une très belle œuvre : de grande aisance, et de grande race. Son cours le plus fortuit et le plus personnel sait toujours ménager au lecteur l’insigne certitude : « Que tout est là pour quelque chose qui "le" concerne - ce parfum perdu de l’existence / quitte enfin de ses limites. »

Je voudrais m’arrêter à New York la semaine prochaine. Je n’ai pu le faire depuis trois ans. Je n’ai point votre numéro de téléphone, mais je réussirais toujours à vous atteindre. Êtes-vous en paix avec vos masques esquimau ? Je comprendrais la récidive, car je vous tiens pour un être de grand luxe. Et vous avez bien raison contre le monde de raison « où rien n’est vérifié... tous ont peur ». Votre cygne polaire vous vengera de tant d’autres cygnes ! Rencontré, cet hiver, sur l’Eastern Shore, des cygnes sauvages qui aboyaient et qui grognaient. Mais ce n’était pas encore ça !

À bientôt j'espère, et très sympathiquement,

Alexis Léger

 

Bibliographie

Henri Béhar (éd.), « Surréaliste à distance », Europe, nov.-déc. 1995, n° 799-800, pp. 59-84.

Date de création8/6/1945
Adresse de destination
Languesfrançais
Lieu d'origine
Bibliothèque

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : BRT C 2665

Nombre de pages3
Crédit© Fondation Saint-John Perse, 2019
Référence19002324
Vente Breton 2003Lot 1011
Mots-clés,
CatégoriesCorrespondance, Lettres d'André Breton
Série[Correspondance] Correspondance avec Saint-John Perse
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600101000724
Lieu d'origine
Lieu d'arrivée

Notice reliée à :

1 Œuvre
 
False

Anabase

-
Alexis Léger, dit Saint-John Perse

Recueil de poèmes publié chez Brentano's à New York en 1945.

Deux images, une notice descriptive, une bibliothèque, un lien.

[J’ai été désolé de...]

Lettre datée de Washington, le 21 juillet 1946.

Correspondance

Auteur

Auteur Alexis Léger, dit Saint-John Perse
Destinataire André Breton

Descriptif

Lettre de Saint-John Perse à André Breton, datée de Washington, le 21 juillet 1946 et adressée à New York.

Lettre insérée dans l'exemplaire de Pluies de Breton. [site André Breton, 2019]

 

Transcription

Washington 3120 R. Street. N. W.,

21 juillet 1946

Cher Ami,

J’ai été désolé de vous manquer à New York, le mois dernier. Pendant une semaine, du 11 au 17 juin, j’ai tenté en vain de vous atteindre. J’ai su, finalement, que vous étiez absent. J’avais pensé vous remettre votre exemplaire de Pluies. Je vous l’envoie.

Je vous souhaite quelque vacance. Je voudrais que les circonstances extérieures, matériel­les ou autres, puissent vous laisser assez de liberté d’esprit pour l’accueil de votre œuvre créatrice. Pour le reste, vous n’êtes pas homme à prendre étroite mesure de notre époque. J’aimerais causer un jour avec vous. Je vous serre, en attendant, bien cordialement la main.

Alexis Léger

 

Arcane 17 est une belle chose, prise à même le cours le plus réel et le plus pur — certainement le plus sûr.

 

Bibliographie

Henri Béhar (éd.), « Surréaliste à distance », Europe, nov.-déc. 1995, n° 799-800, pp. 59-84.

Date de création21/7/1946
Adresse de destination
Languesfrançais
Lieu d'origine
Bibliothèque

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : BRT C 2666

Nombre de pages2
Référence19002326
Vente Breton 2003Lot 1009
Mots-clés, ,
CatégoriesCorrespondance, Lettres à André Breton
Série[Correspondance] Correspondance avec Saint-John Perse
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600101000726
Lieu d'origine
Lieu d'arrivée

Notice reliée à :

1 Œuvre
 
False

Pluies

-
Alexis Léger, dit Saint-John Perse

Poèmes de Saint-John Perse publié en Argentine par les Lettres françaises en 1944.

Deux images, une notice descriptive, une bibliothèque, des liens.

[Il faut que j'écarte bien des rideaux de neige...]

Lettre datée de Paris, le 27 décembre 1948

Correspondance

Auteur

Auteur André Breton
Personnes citées Elisa Claro Breton, Sandra Calder-Davidson, Cora, Merlin Hare, Jacqueline Lamba, David Hare
Destinataire Aube Breton-Elléouët

Descriptif

Lettre d'André Breton à Aube, datée de Paris, le 27 décembre 1948.

 

Transcription

Paris, 27 décembre 1948

Il faut que j’écarte bien des rideaux de neige et d’oiseaux de mer pour arriver jusqu’à ma petite Aube. Je n’aime pas cette époque où il fait si froid, je ne l’ai jamais aimée : c’est peut-être parce qu’elle offrait si peu de séductions par elle-même qu’on y a mis ces fêtes coup sur coup. Et pour mon petit chéri on en a même prévu une en supplément, — pour elle toute seule, un peu en avance sur les deux autres. Il y a ainsi dans le ciel trois étoiles en droite ligne * * *, celle du milieu à égale distance des deux autres : je crois que cette petite constellation s’appelle les Trois Rois. Les Trois Rois, tu sais, ce sont les Rois mages — à peu près ce qu’il y a de plus joli dans la légende chrétienne — qui se sont mis en marche en se guidant sur une étoile, justement. Alors ces trois fêtes pour toi, cela fait dans mon esprit les Rois mages, à cheval, allant vers toi et m’aidant de toute leur lumière à te découvrir comme la première fois que je t’ai vue et que je te verrai toujours, même [quand] tu seras devenue tout à fait grande.

Raconte-moi, mon chéri, comment se passent ces jours pour toi. Dire que je ne sais pas même si tu es à Roxbury. Comment vont Jacqueline   et David ? Comment as-tu retrouvé le petit Merlin ? Il me semble que tu as tant de choses à m’apprendre que je ne sais même plus comment interroger. Ton grand-père m’a communiqué la lettre que tu lui as écrite : tu penses s’il était content. Moi aussi, parce que j’attrapais au vol toutes sortes de petites informations et de petits échos te concernant qui m’intéressent au plus haut point. Mais, tout cela, ce ne sont que des petits hors-d’œuvre et tu ne vas pas me laisser en si grand appétit. As-tu retrouvé tes petites amies de l’ancienne école ? Et Sandra, la vois-tu toujours beaucoup ?

Ici il n’y a toujours pas grand-chose de changé. Il n’y a pas de voyage prévu pour cet hiver et c’est bien dommage parce que l’atelier est toujours glacial. Au printemps je dois aller faire des conférences à Fribourg , Francfort , Hambourg (Allemagne) et à Vienne (Autriche) . Peut-être aussi au Maroc

Elisa attend sa sœur dans les très prochains jours. Elle doit rester trois semaines à Paris avec ses deux enfants, l’un de dix-sept ans, l’autre une petite fille de dix ans, avant de se rendre en Turquie et en Asie. Je n’ai pas besoin de te dire que c’est un grand événement pour Elisa .

Écris-nous, mon petit oiseau. Que l’année 1949 t’ouvre des portes enchantées et que par l’une de ces portes il me soit donné de te voir entrer pour te retrouver près de moi.

Je te serre de tout le lierre du monde. 

André

Bibliographie

André Breton (éd. Jean-Michel Goutier), Lettres à Aube, Paris, Gallimard, 2009, p. 38-39

Librairie Gallimard

Date de création27/12/1948
Date du cachet de la Poste29/12/1948
Adresse de destination
Notes bibliographiques

2 pages in-4°

ProvenanceParis
Lieu d'origine
Bibliothèque

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : Ms Ms 41363_37

Nombre de pages2
Crédit© Aube Breton, Gallimard 2009
Référence19004928
Mots-clés,
CatégoriesCorrespondance, Lettres d'André Breton
Série[Correspondance] Lettres à Aube
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600101000078
Lieu d'origine
Lieu d'arrivée

[Jacqueline Matisse... ]

Carte postale datée de New York, le 23 octobre 1951

Correspondance

Auteur

Auteurs Jackie Matisse, Dorothea Tanning, Marcel Duchamp, Max Ernst, Teeny Matisse (puis Duchamp)
Destinataires Elisa Claro Breton, André Breton

Descriptif

Carte postale collective postée de New York le 23 octobre 1951 et adressée rue Fontaine.

Carte postale autographe signée de Marcel Duchamp, Max Ernst, Dorothea Tanning, Teeny Duchamp et Jacqueline Matisse à André Breton.

Cette carte et une autre ont été insérées par André Breton dans le livre Sept microbes de Max Ernst. [catalogue de la vente, 2003]

Date de création23/10/1951
Adresse de destination
Languesfrançais
Lieu d'origine
Référence8250000
Vente Breton 2003Lot 557
Mots-clés,
CatégoriesLettres à André Breton
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600101001138
Lieu d'origine
Lieu d'arrivée

Notice reliée à :

1 Œuvre
 
False

Sept microbes

-
Max Ernst

Recueil de planches de Max Ernst publié au Cercle des Arts en 1953. Le livre est truffé de deux cartes postales.

Deux images, une notice descriptive, un lien, deux lettres associées.

[Je vous remercie de votre lettre du...]

Lettre datée du 1er août 1960

Correspondance

Auteur

Auteur Maurice Bonnefoy
Personne citée Maréchal
Destinataires Raymond Cordier, André Breton

Descriptif

Copie d'une lettre de Mauice Bonnefoy à Raymond Cordier, datée de New York, le 1er août 1960. Cette copie est transmise à Breton par Maurice Bonnefoy le 11 août 1960.

Cet ensemble de lettres (dont une copie) de Maurice Bonnefoy, le directeur de la D'Arcy Galleries, est relatif à la logistique de l'exposition surréaliste prévue pour l'automne 1960. On y trouve, parmi des questions de pure logistique (assurances, traduction des textes), l'amorce d'une controverse qui fera date : la présence de Dalí à cette exposition. Bonnefoy, comme on peut le lire dans la lettre, interroge Breton sur la possibilité d'exposer le peintre, mais il parle davantage en termes de logique. Breton, au contraire, entend cela comme une demande d'autorisation : c'est le sens du « non » qu'il note dans la marge. On connaît la suite : sollicité par Duchamp, Dalí sera présent à l'exposition, ce qui causera un sérieux refroidissement entre les deux rives de l'Atlantique. [site Atelier André Breton, 2005]

Lettre tapuscrite signée, datée du 1er août 1960.
- 2 pages in-4°, lettre tapuscrite datée et signée par Maurice Bonnefoy sur papier, jointe transmise à André Breton le 11 août 1960 sous enveloppe et accompagnée d'une lettre. Copie de cette lettre à Raymond Cordier à propos de l'exposition prévue à New York : « La raison majeure de cette exposition la continuité du mouvement surréaliste en juxtaposant [...] certains maîtres de ce mouvement [...] et les "jeunes" qui les suivent. » [site André Breton, 2018]

 

Date de création01/08/1960
Notes bibliographiques

2 pages in-4°

Notes

Ts - encre noire sur papier

ProvenanceNew York
Lieu d'origine
Nombre de pages2
Référence859000
Vente Breton 2003Lot 2482
Mots-clés, ,
CatégoriesCorrespondance, Correspondances transmises
Série1960, International Surrealist Exhibition, D'Arcy Galleries, New-York
Exposition1960, Surrealist Intrusion in the Enchanters' Domain, International Surrealist Exhibition, D'Arcy Galleries, New York
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600101000040
Lieu d'exposition

Notice reliée à :

1 Œuvre
 
False

[Je reçois à l'instant...]

-
Maurice Bonnefoy

-

Lettre de Maurice Bonnefoy à André Breton, datée de New York le 11 août 1960. À cette lettre, est jointe une lettre de Bonnefoy à Cordier.

Trois images, une notice descriptive, un lien.

1960, International Surrealist Exhibition, D'Arcy Galleries, New-York

Aeroflower

Tableau

Auteur

Artiste Jimmy Ernst

Descriptif

Huile sur toile de Jimmy Ernst signée et datée de 1942.

Signée et datée en bas à droite : Jimmy Ernst 42 ; titrée, re-signée et datée au dos : Aéroflower, Jimmy Ernst 1942.

« Bien qu'il figurât dans la célèbre photographie des "Irascibles" parue dans le magazine Life en 1951, un gouffre le séparait des expressionnistes abstraits : ses tableaux étaient toujours très organisés, malgré la part laissée à l'improvisation, et l'exécution en était toujours précise. » (Strasbourg, Musée d'art moderne et contemporain, Les Surréalistes en exil et les débuts de l'École de New York, 2000, p. 315.)

Fiche biographique de Jimmy Ernst sur Wikipedia (en anglais).

Date de création1942
Date d'édition1942
Languesfrançais
Notes46 x 25,5 cm (18 1/8 x 10 in.) - Huile sur toile
Crédit© ADAGP, Paris, 2005.
Vente Breton 2003Lot 4213
Mots-clés, ,
CatégoriesTableaux
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100056740

Affiche-catalogue de l'Exposition Magritte à la Julien Levy Gallery

Archives & papiers divers

Auteur

Personne citée Julien Levy
Artiste René Magritte
Texte de Paul Nougé, Paul Éluard
Traduit par Man Ray

Descriptif

Affiche-invitation de l'exposition Magritte du 3 janvier 1936 à New York.

La première exposition new-yorkaise de Magritte, qui suit de peu ses débuts officiels dans le surréalisme, est organisée chez Julien Levy, avec lequel André Breton allait travailler à diverses reprises, au cours de son séjour à New York, puis lors d'expositions organisées après la guerre.
Le carton d'invitation comporte un texte adapté par Nougé (belge lui aussi) et un poème de Paul Éluard. [site Atelier André Breton, 2005]

L'on joint l'affiche-catalogue de l'exposition de René Magritte à la Galerie Julien Lévy sur papier bleu en 1936. [catalogue de la vente, 2003]

 

Date de création3 janvier 36
Date d'édition1936
Éditionédition originale
Languesfrançais
NotesMs ; imp - encre noire ; tract sur papier bleu
Crédit© ADAGP, Paris, 2005.
Vente Breton 2003Lot 1136
Mots-clés, , , ,
CatégoriesAffiches, Archives diverses, Invitations, Lettres à André Breton
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100099990

[L'âge était le plus dur et le plus terne...]

Deux poèmes : le dimanche la radio...

Manuscrit

Auteur

Auteur Valentine Penrose

Descriptif

Manuscrit d'un poème de Valentine Penrose édité dans la revue VVV et daté novembre 1941.

« Non », est-il écrit dans la marge du premier de ces deux poèmes destinés à la revue VVV, et qui ont été expédiés de Londres par Valentine Penrose en septembre 1943. De facture légère, à la limite de la chanson, les textes font référence au Père Ubu ; on y voit apparaître les figures bien réelles celles-là de Franco et de quelques autres despotes européens. Ce sont des poèmes de guerre, exaltant la lutte dans un lyrisme qu'on dira à juste titre de circonstance ; sans doute pas celui dont pouvait rêver Breton, attaché à donner à VVV une dimension moins étroitement propagandiste - fût-ce pour la bonne cause. [site Atelier André Breton, 2005]

Manuscrit autographe sous chemise noire portant en collage le sigle VVV, novembre 1941.
- 2 pages in-4°, poème autographe daté 1941 et signé Valentine Penrose par André Breton.
« Nous mourrons depuis si peu déjà noirs teints comme des bouquets, bien malgré nous au pied des arbres. » [catalogue de la vente, 2003]

Date de créationNov-1941
Notes bibliographiques2 pages in-4°
Date d'édition1941
Languesfrançais
NotesMs - encre noire
Vente Breton 2003Lot 2240
Mots-clés, ,
CatégoriesManuscrits des membres du groupe
Série[Revue] VVV
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100556081

Notice reliée à :

1 Œuvre
 
False

Le dimanche la radio annonce toujours de bonnes nouvelles

-
Édouard-Léon-Théodore Mesens

-
Manuscrit d'un poème d'E.L.T. Mesens édité dans la revue VVV et daté septembre 1943.
Deux images, une notice descriptive, une collection.

[Revue] VVV

André Breton à New-York

Photographie

Auteur

Personne citée André Breton
Photographe non identifié

Descriptif

Portrait d'André Breton à New-York en 1943.

Annotation manuscrite au dos : New-York 1943.

Date de création1943
Date d'édition1943
Languesfrançais
Notes24,8 x 20 cm (9 3/4 x 7 7/8 in.) - Tirage argentique sur papier
Vente Breton 2003Lot 5182
Mots-clés, ,
Catégories[Photos] 1940-1946
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100520860

André, Jacqueline et Aube Breton aux États-Unis

Photographie

Auteur

Personnes citées Jacqueline Lamba, André Breton, Aube Breton-Elléouët
Photographe non identifié

Descriptif

Photographie d'André, Jacqueline et Aube Breton aux États-Unis en 1945.

Date de création1945
Date d'édition1945
Languesfrançais
Notes17,5 x 12,6 cm (6 7/8 x 4 15/16 in.) - Tirage argentique sur papier
Vente Breton 2003Lot 5441
Mots-clés, ,
Catégories[Photos] 1940-1946
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100233190

Descriptif

Phototype d'une soirée réunissant de nombreux membres du groupe surréaliste chez le marchand d'art Pierre Matisse à New-York en 1945.

Sur la photographie de gauche à droite : André Breton, Esteban Frances, Suzanne Césaire, Jackie Matisse, Denis de Rougemont, Elisa Breton, Sonia Sekula, Madame Nicolas Calas, Yves Tanguy, Nicolas Calas, Marcel Duchamp, Patricia M., Matta, Teeny Matisse et Aimé Césaire.

Exposition

- Paris, Musée national d'art moderne - Centre Georges Pompidou, André Breton, la beauté convulsive, 1991

Bibliographie

- Paris, Musée national d'art moderne - Centre Georges Pompidou, André Breton, la beauté convulsive, 1991, rep.p. 356

Date de créationsd
Date d'édition1945
Languesfrançais
Notesphototype
Vente Breton 2003Lot 5188
Mots-clés,
Catégories[Photos] 1940-1946
Série1991, La Beauté convulsive, centre Pompidou
ExpositionAndré Breton, La Beauté convulsive
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100834860

Notice reliée à :

1 Œuvre
 
False

Soirée chez Pierre Matisse

-
non identifié

Photographies d'une soirée réunissant de nombreux membres du groupe surréaliste chez le marchand d'art Pierre Matisse à New-York en 1945.
Onze images, une notice descriptive à compléter.

Arcane 17

Manuscrit

Auteur

Auteur André Breton

Descriptif

Manuscrit autographe original de premier jet d'Arcane 17 écrit au Québec et signé par André Breton. 20 août - 20 octobre 1944. Manuscrit des Ajours daté du 1er juin 1947.

Sous une reliure en peau de morue mosaïquée, tachetée et pigmentée havane clair, avec une découpe en creux différente sur chaque plat laissant apparaître une plaque de verre insérant sur le premier plat un collage composé de la photographie du visage d'Elisa Breton près d'une feuille découpée en forme de cœur. Sur le second plat, des petites découpes de feuilles rondes sont suspendues à un fil noir, gardes et contre-gardes en bois de placage, dos titré or, étui de papier suédine (Lucienne Talheimer).

Manuscrit autographe, 20 août - 20 octobre 1944.
- Cahier d'écolier de 48 pages de format in-4° dont les pages de droite sont la plupart du temps réservées aux textes autographes et les pages de gauche aux photographies et aux collages de documents ou d'objets divers.
Le manuscrit s'ouvre sur une reproduction de cascade, certainement la couverture du cahier, lequel est titré sur la première page et porte la dédicace collage sous forme de calligramme et sur un fond d'étoiles d'André Breton à Elisa, l'inspiratrice d'Arcane 17.
« Elisa, toi devant qui je retrouve sans cesse les yeux que j'ai eus à 15 ans pour la Beata Beatrix, par l’étoile de ce 9 ou 10 décembre 1943 à jamais la plus lumineuse et par l’aile du bel oiseau de Bonaventure pointée vers ton pays et quand nous avons entendu dire que les "gannets" dès la mi-août, partaient pour le Chili, rappelle-toi comme ce mot a tremblé longtemps sur la mer ? à toi ce cahier de grande école buissonnière, mon amour.
» André. 3 janvier 1945. »
Les éléments contrecollés sont d’une grande importance, en quelque sorte la clef pour mieux comprendre Arcane 17, la plupart des éléments sont commentés par Breton sous les collages, qu’il s’agisse de cartes, de tickets de transport, de photographies, d’enveloppes de papier de tabac, d’objet trouvé en plastique, ou de cartes de tarot. Le manuscrit autographe d’Arcane 17 est rédigé d’une écriture très serrée, comportant des ratures et de nombreuses corrections. Il est daté et signé à la fin du manuscrit.
« Dans le rêve d’Elisa, cette vieille gitane qui voulait m’embrasser et que je fuyais, mais c’était l’île Bonaventure, un des plus grands sanctuaires d’oiseaux de mer qui soit au monde. »

- Un appendice manuscrit de 6 pages fait suite au manuscrit d’Arcane 17, il est monogrammé et daté 1er juin 1947 ; le texte se termine par : « Ma seule étoile vit. »

- L’étonnante reliure à « la sirène » a été conçue et exécutée par Lucienne Talheimer, dont les travaux étaient appréciés des surréalistes et de Breton en particulier.

Arcane 17 est l’un des textes majeurs du surréalisme et, comme l’indique René Alleau dans sa remarquable étude publiée dans le catalogue du Centre Pompidou, le manuscrit est de toute évidence « le manuscrit original ignoré d’un chef-d’œuvre célèbre ». [catalogue de la vente, 2003]

 

Expositions


- Paris, Musée national d'art moderne - Centre Georges Pompidou, André Breton, la beauté convulsive, 1991
- Paris, Musée national d'art moderne/ Centre Georges Pompidou, La Subversion des images: Surréalisme, photographie, film, 2009 (images 20 et 21)

 

 Adam Biro en a édité un fac-similé, épuisé chez l'éditeur mais disponible dans quelques librairies.

Bibliographie

- Paris, Musée national d'art moderne - Centre Georges Pompidou, André Breton, la beauté convulsive, 1991, rep. p. 357 (images 7, 8, 29, 30, 32, 36, 38, 42)
- Paris, Musée national d'art moderne/ Centre Georges Pompidou, La Subversion des images : Surréalisme, photographie, film, 2009, rep. p. 208-209 (images 20 et 21)
- André Breton (Édition de Marguerite Bonnet avec la collaboration de Philippe Bernier, Marie-Claire Dumas, Étienne-Alain Hubert et José Pierre), Arcane 17 enté d'Ajours, Œuvres complètes, tome III, Bibliothèque de la Pléiade, Paris, Gallimard, 1999, pages 35 à 113.
- André Breton (Édition d'Henri Béhar), Arcane 17, Paris, Biro, 2008.

Date de création1944
Notes bibliographiques48 pages in-4°
6 pages in-4°
Date d'édition1944
Languesfrançais
NotesMs relié - encre noire, éléments contrecollés.
Bibliothèque

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : BRT 96

Modalité d'entrée dans les collections publiquesDon Aube et Oona Elléouët à la bibliothèque littéraire Jacques Doucet, 2003
Vente Breton 2003Lot 2254
Mots-clés, , , , , , , ,
CatégoriesManuscrits d'André Breton
Série[Manuscrits d'AB] dossier L'Amour fou, Arcane 17, Vases communicants
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100155090

Notice reliée à :

2 Œuvres
 
False

Lumière noire

-
André Breton

-
« Lumière noire », texte écrit à New York et publié en décembre 1943 dans une revue canadienne, Le Monde libre, repris dans Arcane 17.
Quatre images, une notice descriptive, une bibliographie, une bibliothèque.

[Manuscrits d'AB] dossier L'Amour fou, Arcane 17, Vases communicants

False

Paysages canadiens

-
Elisa Claro Breton

Quatre photographies de paysages prises par Elisa Breton lors du voyage au Canada en 1944, dont une utilisée par André Breton pour illustrer le manuscrit d'Arcane 17.
Quatre images, une notice descriptive.

Arshile Gorky

Manuscrit

Auteur

Auteur André Breton
Personne citée Arshile Gorky

Descriptif

Tapuscrit d'un article d'André Breton sur Arshile Gorky, écrit en 1945 et recopié en 1946.

Ce manuscrit est une version d'un article déjà composé en 1945, proposée à Breton en vue d'une publication le 11 juin 1946 par M. C. Dunham. Le tapuscrit était classé dans le dossier « Lettres reçues au retour en France » d'André Breton. [Site André Breton, 2020.]

 

Bibliographie

André Breton (Édition publiée sous la direction d'Étienne-Alain Hubert avec la collaboration de Philippe Bernier et Marie-Claire Dumas), « Arshile Gorky », titre volume, Œuvres complètes, tome IV, Écrits sur l'art et autres textes, Bibliothèque de la Pléiade, Paris, Gallimard, 2008, pages 589-592.

Date de création01/01/1946
Notes bibliographiques

Ts - encre noire, une page 297 x 210 mm.

Languesanglais
Bibliothèque

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : BRT 482

Nombre de pages1
Référence312000_29
Mots-clés, ,
CatégoriesManuscrits, Manuscrits d'André Breton
Série[Correspondance] Lettres reçues au retour en France
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600101000879

Notice reliée à :

1 Œuvre
 
False

[Enclosed is the section...]

-
M. C. Dunham

-

Lettre de M.C. Dunham, secrétaire de The Museum of Modern Art, à André Breton et transmise par Julien Levy, de New York, adressée au 42 rue Fontaine, le 11 juin 1946.

Deux images, une notice descriptive, une œuvre associée, une bibliothèque.

[Correspondance] Lettres reçues au retour en France

The Art of Assemblage

Livre

Auteur

Auteur William C. Seitz

Descriptif

Catalogue d'exposition publié à New York par le Museum of Modern Art en 1961.

Important catalogue d'exposition au Musée d'art moderne de New York.

Nombreuses reproductions en noir et en couleurs. [catalogue de la vente, 2003]

 

Lire le livre

Notice Worldcat

Notes bibliographiques

New York, Museum of Modern Art, 1961. In-8° carré, couverture toilée de l'édition, jaquette illustrée.

Date d'édition1961
Éditionédition originale
Languesanglais
Dimensions25,00 cm
Illustrations146 planches
Nombre de pages176
ÉditeurMuseum of Modern Art, New York
Référence8385000
Vente Breton 2003Lot 426
Mots-clés, , ,
CatégoriesCatalogues, livres sur l'art, livres d'artistes
ExpositionThe Art of Assemblage, 1961
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100430281
Lieu d'exposition

Art of this century

Objects, drawings, photographs, paintings, sculpture, collages 1910 to 1942

Livre

Auteur

Édité par Peggy Guggenheim
Illustration de couverture de Max Ernst

Descriptif

Catalogue de la galerie homonyme de Peggy Guggenheim, publié par ses soins à New York en 1942.

Première édition, illustrée de reproductions dans le texte en noir d'œu-vres de Brancusi, Kandinsky, Mondrian, Ernst, Man Ray, etc.

Texte d'André Breton en anglais.

Envoi autographe signé de Peggy Guggenheim :

« Pour André Breton qui a trois fois empêché ce livre d'être catastrophique avec mes remerciements sincères Peggy Guggenheim. »

Sont joints à l'exemplaire :

- Une carte autographe datée de 1945 et signée de Calder à Breton.

- Carte postale autographe signée de Léonora Carrington à Breton.

- Carton d'invitation d'exposition de Léonora Carrington avec enveloppe jointe.

- Dépliant de l'exposition de 12 surréalistes à la Cincinnati Modern Art Society. [catalogue de la vente, 2003]

 

Notice Worldcat

Notes bibliographiquesNew York, Peggy Guggenheim, 1942. In-4° couverture toilée de l'édition illustrée par Max Ernst.
Date d'édition1942
Éditionédition originale
Languesanglais
Nombre de pages156
ÉditeurPeggy Guggenheim, New York
Référence8464000
Vente Breton 2003Lot 425
Mots-clés, , , , , , , , , ,
CatégoriesCatalogues, livres sur l'art, livres d'artistes
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100901741

Notice reliée à :

4 Œuvres
 
False

[Nous pensons à vous...]

-
Leonora Carrington, non identifié

Carte postale de Leonora Carrington à André Breton, postée de Ciudad Valles le 6 décembre (année non lisible).

Deux images, une notice descriptive, un lien.

 

False

12 Surrealists

-
Jean ou Hans Arp, Marc Chagall, Salvador Dalí, Giorgio De Chirico, Marcel Duchamp, Max Ernst, René Magritte, André Masson, Roberto Echauren Matta, Joan Miró, Pablo Picasso, Yves Tanguy

Carton d'invitation à une exposition organisée par la Société d'Art moderne de Cincinnati.

Huit images, une notice descriptive, une exposition.

False

[Merci beaucoup pour votre livre...]

-
Alexander Calder

Carte-lettre de Alexander Calder à André Breton, datée du 3 novembre 1945.

Deux images, une notice descriptive, un lien.

False

Carton d'invitation

-
Leonora Carrington

Carton d'ivitation à une exposition Leonora Carrington, daté du 24 février 1950.

Deux images, une notice descriptive, un lien.

Au lunch du Rescue Committee

Manuscrit

Auteur

Auteur André Breton
Personnes citées Georg Wilhelm Friedrich Hegel, Marc Chagall, Jacques Lipchitz, André Masson

Descriptif

Manuscrit d'un discours au Rescue Committee qu'André Breton prononça le 27 juin 1941.

Publié dans les Alentours Inédits I du troisième volume de la Pléiade, ce discours prononcé le 27 juin 1941, et composé le 25 d'après le manuscrit, a pour prétexte un grand déjeuner offert aux nouveaux arrivants. L'enjeu de ce repas est de promouvoir une aide spécifique à destination des Allemands ayant fui le nazisme; on sait que Breton est particulièrement attentif à ne pas laisser glisser le patriotisme vers le nationalisme, et ce déjeuner conforte sa position : il y est accompagné de Chagall, Lipchitz... Deux manuscrits existent: une mise au propre, propriété d'un collectionneur, et celui-ci qui constitue le premier jet. [site Atelier André Breton]

Manuscrit autographe signé, 25 juin 1941.
- 2 pages in-8° manuscrites à l'encre verte de ce texte prononcé par Breton au lunch du « Rescue Committee », Breton demandant à ce Comité de continuer de s'engager pour permettre à Chagall, Masson et Lipschitz de poursuivre leur œuvre. La première titrée « Au lunch du Rescue Committee » datée et signée « 25 juin 1941 », avec ratures et corrections est un manuscrit de premier jet et la 2e page est l'état définitif du même texte, avec quelques corrections. (La Pléiade, Tome III, pages 177, 178). [catalogue de la vente, 2003]

Bibliographie

- André Breton, (Édition de Marguerite Bonnet avec la collaboration de Philippe Bernier, Marie-Claire Dumas, Étienne-Alain Hubert et José Pierre), Au lunch du "Rescue Committee", Inédits I, Œuvres complètes, tome III, Bibliothèque de la Pléiade, Paris, Gallimard, 1999, pages 177-178.

Date de création25-juin-41
Date d'édition1941
Languesfrançais
NotesMs - encre verte
Vente Breton 2003Lot 2233
Mots-clés, ,
CatégoriesManuscrits d'André Breton
Série[Manuscrits d'AB] Manuscrits divers
ExpositionDiscours du 27 juin 1941
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100706850

Descriptif

Manuscrit autographe d'André Breton relatif au douanier Rousseau et publié dans Le Surréalisme et la Peinture en 1945.

L'art naïf restera jusqu'à la fin l'une des grandes passions de Breton, avec l'art des fous et les arts populaires. Comme critique, l'approche de telles pratiques est moins aisée, et c'est inévitablement par le détour de la culture qu'il est amené à appréhender l'œuvre du douanier Rousseau, par exemple : Courteline d'un côté, Jarry de l'autre, Ucello et Giotto bien avant permettent de cadrer un travail qui demande à être repéré et mis en perspective malgré et à cause de sa dimension a-culturelle. [site atelier André Breton, 2005]

Manuscrit autographe signé, sd.
- 2 pages in-4° foliotées. Manuscrit titré et signé à l'encre par Breton de ce texte relatif au « douanier Rousseau » :
« Henri Rousseau ne peut être situé plus clairement que par rapport à deux de ses contemporains: l'humoriste français Georges Courteline, qui fait du "Portrait de Pierre Loti" par Rousseau, acquis pour un franc, le "clou" et le pivot de son "musée des horreurs" et le grand poète, Alfred Jarry, qui d'emblée assigne au douanier le rang auquel il a droit et le révèle à Picasso et à Apollinaire... De défiant et d'ironique qu'il fût tout d'abord, l'accueil réservé à ces œuvres s'est fait, surtout en Amérique, toujours plus compréhensif et plus ému. C'est qu'il n'est rien en dehors d'elles - ni la plus haute ambition intellectuelle, ni la suprême habileté de son exécution qu puiisse leur ôter cet apanage: elles reposent sur la pierre angulaire de l'ingénuité. » [catalogue de la vente, 2003]

La date de 1942 est indiquée dans la notice de la Pléiade, IV, page 1353, avec une note indiquant ce manuscrit comme source. [site André Breton, 2014]

Bibliographie

- André Breton (Édition publiée sous la direction d'Étienne-Alain Hubert avec la collaboration de Philippe Bernier et Marie-Claire Dumas), Le Surréalisme et la Peinture, Œuvres complètes, tome IV, Écrits sur l'art et autres textes, Bibliothèque de la Pléiade, Paris, Gallimard, 2008, pages 703-706.

Date de création1942
Notes bibliographiques2 pages in-4°
Date d'édition1942
Languesfrançais
NotesMs - encre noire
Vente Breton 2003Lot 2239
Mots-clés, , , ,
CatégoriesManuscrits d'André Breton
Série[Manuscrits d'AB] Le Surréalisme et la peinture
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100172870

Calendar 1943

France in America

Livre

Auteur

Illustré par Salvador Dalí, Marcel Duchamp, André Masson, Yves Tanguy

Descriptif

Calendrier annuel édité fin 1942 à New York.

Première édition de ce calendrier illustré par Dali, Masson, Tanguy, Duchamp, etc. [catalogue de la vente, 2003]

 

Notice Worldcat

Notes bibliographiquesNew York, Editor Coordinating Council of French Relief Societies, 1942. In-8°, dos à spirale, sous emboîtage cartonné de l'édition.
Date d'édition1942
Éditionédition originale
Languesanglais
Dimensions24,00 cm
Nombre de pages56
ÉditeurCoordinating Council of French Relief Societies, New York
Référence8538000
Vente Breton 2003Lot 427
Mots-clés,
CatégoriesCatalogues, livres sur l'art, livres d'artistes
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100586171