La Collection

Accueil > Œuvres

L'action se passe dans le jardin de l'hôtel...

Manuscrit

Auteur

Auteur Pierre Naville
Personne citée Général Gouraud
Autre André Breton

Descriptif

Manuscrit autographe d'André Breton recopiant un rêve de Pierre Naville et daté du 21 janvier 1927.

Le récit de rêve est l'un des genres les plus pratiqués par les surréalistes dans la deuxième partie des années 1920. C'est ici Pierre Naville qui s'y adonne. Pierre Naville n'est pas le plus productif du groupe mais il atteste la pertinence d'une formule littéraire dont Breton souligne le caractère accessible : Récits de rêve et textes automatiques. [site Atelier André Breton, 2005]

Manuscrit autographe, 21 janvier 1927.
- 1 page 1/2 in-4°, manuscrit autographe signé de André Breton recopiant un rêve de Pierre Naville
« L'action se passe dans le jardin de l'hôtel rue de Grenelle. Placé derrière une fenêtre quelconque, j'aperçois dans ce jardin trois généraux parmi lesquels se distingue le général Gouraud. Les regardant avec beaucoup d'attention je me trouve maintenant dans une pièce de la maison en contrebas qui ne comporte comme ouverture qu'un soupirail grillagé, au ras du sol. Je prends un browning et je tire à travers ce soupirail sur le général Gouraud, que je tue net. »
Publié dans le n° 9/10 de La Révolution Surréaliste.
(Marges effrangées)

Bibliographie

- Pierre Naville, « Rêves », La Révolution surréaliste, n° 9-10, 1er octobre 1927, p. 8.

Date de création21-janv.-27
Notes bibliographiques1 page 1/2 in-4°
Date d'édition1927
Languesfrançais
NotesMs - encre
Date d'édition en langue originale1927
Vente Breton 2003Lot 2134
Mots-clés, ,
CatégoriesManuscrits des membres du groupe
Série[Revue] La Révolution surréaliste
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100949200

Descriptif

Épreuves corrigées des Ajours datées des 1er-3 mai 1947 pour les éditions du Sagittaire qu'acompagne le manuscrit d'une note d'André Breton daté du 1er juin 1947.

Ces Ajours dont nous avons ici les épreuves sont bien sûr ceux d'Arcane 17, dans l'édition française de 1947, aux éditions du Sagittaire : la première édition, donnée à New York en 1944, ne comportait pas ces suppléments qui dans l'édition définitive ont pourtant une valeur essentielle. Entre ajout et mise à jour, ils permettent à Breton de préciser certaines de ses positions dans un contexte d'après-guerre pour le moins confus intellectuellement, tout en faisant résonner certains thèmes comme celui de la rencontre magique. [site Atelier André Breton, 2005]

Épreuves corrigées et manuscrit autographe, mai - juin 1947.
- Épreuves corrigées d'Arcane 17 enté d'ajours, 47 pages in-12, corrigées et signées par André Breton, épreuves de Breton comportant des ratures et corrections autographes de sa main, daté 1er-3 mai 1947.
- Manuscrit d'André Breton à l'encre daté 1er juin 1947, 1 page in-4°, joint aux épreuves et destiné à être composé.
« Depuis que ces lignes ont été écrites, soit en l'intervalle de quelques jours, un grand pas a été fait dans ce sens qui restera marqué par la publication d'un ouvrage capital intitulé La symbolique de Rimbaud. Cet ouvrage établit définitivement que l'influence d'Eliphas Levi dont M. Viatte avait montré la toute puissance sur l'évolution de Hugo, ne s'est pas exercée sur Rimbaud d'une manière moins prépondérante. » [catalogue de la vente, 2003]

 

Il s'agit bien des Ajours qui « entent » Arcane 17 dès l'édition de 1947 au Sagittaire. [site André Breton, 2014]

 

Bibliographie

André Breton, ill. de Baskine, Ajours in Arcane 17 enté d'Ajours, Paris, Le Sagittaire, 1947.

André Breton, (Édition de Marguerite Bonnet avec la collaboration de Philippe Bernier, Marie-Claire Dumas, Étienne-Alain Hubert et José Pierre), Arcane 17 enté d'Ajours, ŒŒuvres complètes, tome III, Bibliothèque de la Pléiade, Paris, Gallimard, 1999, pages 97 à 113, note manuscrite rep. p. 112-113.

Date de créationmai 1947
Notes bibliographiques47 pages in-12
Date d'édition1947
Languesfrançais
Bibliothèque

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : BRT 102

Vente Breton 2003Lot 2278
Mots-clés, , , , ,
CatégoriesManuscrits d'André Breton
Série[Manuscrits d'AB] dossier L'Amour fou, Arcane 17, Vases communicants
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100676090

Après avoir croisé boulevard de Clichy...

Manuscrit

Auteur

Auteur André Breton

Descriptif

Manuscrit autographe d'André Breton, d'un rêve transcrit après 1962.

Rêves... le plus ancien date de 1931, les plus récents de l'après-guerre ; on y voit apparaître des figures familières de Breton à différentes époques, comme ses parents, René Char dans le premier, Robert Denoël dans le troisième... Les Vases communicants reprend une partie du texte d'avril 1931 et « Trajectoire du rêve » en cite deux en 1938, mais à la différence des récits de rêve publiés ça et là par Breton ou repris dans les inédits de la Pléiade, il s'agit ici de textes rédigés à son propre usage, sans aucun souci littéraire ; ils présentent par ailleurs un caractère d'intimité très marquée et certains portent des dessins, l'un et l'autre faits leur donnant un caractère « extra-littéraire » - même si le mot doit être utilisé avec prudence lorsqu'on parle des surréalistes. Disons en tout cas qu'ils se prêtaient mal à une mise en forme littéraire, sauf à être largement retravaillés et par là même dénaturés. [site Atelier André Breton, 2005]

Manuscrit autographe, « Nuit dim. à lundi. réveil 4h25 ».
- 1 page 1/2 in-12 à l'encre rouge d'un rêve d'André Breton :
« Après avoir croisé boulevard de Clichy en rentrant chez moi un personnage de l'autre siècle en costume de cérémonie - je me dis qu'il guette l'entrée et la sortie des urinoirs - au moment où je vais traverser la chaussée je me trouve à la hauteur d'un groupe de trois ou quatre jeunes gens qu'arrête au passage la Mort, personnage masculin souriant. » [catalogue de la vente, 2003]

Date de créationsd
Notes bibliographiques1 page 1/2 in-12
Languesfrançais
NotesMs - encre rouge sombre, ratures et corrections à l'encre bleue
Vente Breton 2003Lot 2477
Mots-clés,
CatégoriesManuscrits d'André Breton
Série[Manuscrits d'AB] Manuscrits inédits de Rêves
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100092260

Après des scènes chez mes parents...

Manuscrit

Auteur

Auteur André Breton
Personnes citées Louis Breton, Mme Breton Mère

Descriptif

Manuscrit autographe d'André Breton, non daté, sous chemise titrée « Manuscrits Rêves ».

Rêves... le plus ancien date de 1931, les plus récents de l'après-guerre ; on y voit apparaître des figures familières de Breton à différentes époques, comme ses parents, René Char dans le premier, Robert Denoël dans le troisième... Les Vases communicants reprend une partie du texte d'avril 1931 et « Trajectoire du rêve » en cite deux en 1938, mais à la différence des récits de rêve publiés ça et là par Breton ou repris dans les inédits de la Pléiade, il s'agit ici de textes rédigés à son propre usage, sans aucun souci littéraire ; ils présentent par ailleurs un caractère d'intimité très marquée et certains portent des dessins, l'un et l'autre faits leur donnant un caractère « extra-littéraire » - même si le mot doit être utilisé avec prudence lorsqu'on parle des surréalistes. Disons en tout cas qu'ils se prêtaient mal à une mise en forme littéraire, sauf à être largement retravaillés et par là même dénaturés. [site Atelier André Breton, 2005]

Manuscrit autographe, sous chemise titrée par André Breton : « Manuscrits Rêves. »
- 4 pages in-12 au crayon par Breton d'un rêve.
« Elle se balance comme un éclair à une corde pendue au plafond merveilleux. Reviens à moi, ces magnifiques yeux cruels me sont favorables cependant je songe à l'emmener à Paris mais est-ce bien possible (à la manquer échapper parce que je l'avais remise dans un autre couloir, on me signale à temps mon erreur) elle a des gestes féminins étonnants comme les deux boutons du col d'un manteau blanc. » [catalogue de la vente, 2003]

Date de créationsd
Notes bibliographiques4 pages in-12 au crayon
Languesfrançais
NotesMs - crayon noir sur papier pelure vert
Bibliothèque

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : BRT 60

Vente Breton 2003Lot 2164
Mots-clés,
CatégoriesManuscrits d'André Breton
Série[Manuscrits d'AB] Manuscrits inédits de Rêves
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100922320

Notice reliée à :

1 Œuvre
 
False

Rêves

-
André Breton

-

Manuscrit autographe d'André Breton daté du 10-11 avril 1938 et orné d'un dessin.
Quatre images, une notice descriptive, une bibliographie, une bibliothèque.

[Manuscrits d'AB] Manuscrits inédits de Rêves

Arcane 17

Manuscrit

Auteur

Auteur André Breton

Descriptif

Manuscrit autographe original de premier jet d'Arcane 17 écrit au Québec et signé par André Breton. 20 août - 20 octobre 1944. Manuscrit des Ajours daté du 1er juin 1947.

Sous une reliure en peau de morue mosaïquée, tachetée et pigmentée havane clair, avec une découpe en creux différente sur chaque plat laissant apparaître une plaque de verre insérant sur le premier plat un collage composé de la photographie du visage d'Elisa Breton près d'une feuille découpée en forme de cœur. Sur le second plat, des petites découpes de feuilles rondes sont suspendues à un fil noir, gardes et contre-gardes en bois de placage, dos titré or, étui de papier suédine (Lucienne Talheimer).

Manuscrit autographe, 20 août - 20 octobre 1944.
- Cahier d'écolier de 48 pages de format in-4° dont les pages de droite sont la plupart du temps réservées aux textes autographes et les pages de gauche aux photographies et aux collages de documents ou d'objets divers.
Le manuscrit s'ouvre sur une reproduction de cascade, certainement la couverture du cahier, lequel est titré sur la première page et porte la dédicace collage sous forme de calligramme et sur un fond d'étoiles d'André Breton à Elisa, l'inspiratrice d'Arcane 17.
« Elisa, toi devant qui je retrouve sans cesse les yeux que j'ai eus à 15 ans pour la Beata Beatrix, par l’étoile de ce 9 ou 10 décembre 1943 à jamais la plus lumineuse et par l’aile du bel oiseau de Bonaventure pointée vers ton pays et quand nous avons entendu dire que les "gannets" dès la mi-août, partaient pour le Chili, rappelle-toi comme ce mot a tremblé longtemps sur la mer ? à toi ce cahier de grande école buissonnière, mon amour.
» André. 3 janvier 1945. »
Les éléments contrecollés sont d’une grande importance, en quelque sorte la clef pour mieux comprendre Arcane 17, la plupart des éléments sont commentés par Breton sous les collages, qu’il s’agisse de cartes, de tickets de transport, de photographies, d’enveloppes de papier de tabac, d’objet trouvé en plastique, ou de cartes de tarot. Le manuscrit autographe d’Arcane 17 est rédigé d’une écriture très serrée, comportant des ratures et de nombreuses corrections. Il est daté et signé à la fin du manuscrit.
« Dans le rêve d’Elisa, cette vieille gitane qui voulait m’embrasser et que je fuyais, mais c’était l’île Bonaventure, un des plus grands sanctuaires d’oiseaux de mer qui soit au monde. »

- Un appendice manuscrit de 6 pages fait suite au manuscrit d’Arcane 17, il est monogrammé et daté 1er juin 1947 ; le texte se termine par : « Ma seule étoile vit. »

- L’étonnante reliure à « la sirène » a été conçue et exécutée par Lucienne Talheimer, dont les travaux étaient appréciés des surréalistes et de Breton en particulier.

Arcane 17 est l’un des textes majeurs du surréalisme et, comme l’indique René Alleau dans sa remarquable étude publiée dans le catalogue du Centre Pompidou, le manuscrit est de toute évidence « le manuscrit original ignoré d’un chef-d’œuvre célèbre ». [catalogue de la vente, 2003]

 

Expositions


- Paris, Musée national d'art moderne - Centre Georges Pompidou, André Breton, la beauté convulsive, 1991
- Paris, Musée national d'art moderne/ Centre Georges Pompidou, La Subversion des images: Surréalisme, photographie, film, 2009 (images 20 et 21)

 

 Adam Biro en a édité un fac-similé, épuisé chez l'éditeur mais disponible dans quelques librairies.

Bibliographie

- Paris, Musée national d'art moderne - Centre Georges Pompidou, André Breton, la beauté convulsive, 1991, rep. p. 357 (images 7, 8, 29, 30, 32, 36, 38, 42)
- Paris, Musée national d'art moderne/ Centre Georges Pompidou, La Subversion des images : Surréalisme, photographie, film, 2009, rep. p. 208-209 (images 20 et 21)
- André Breton (Édition de Marguerite Bonnet avec la collaboration de Philippe Bernier, Marie-Claire Dumas, Étienne-Alain Hubert et José Pierre), Arcane 17 enté d'Ajours, Œuvres complètes, tome III, Bibliothèque de la Pléiade, Paris, Gallimard, 1999, pages 35 à 113.
- André Breton (Édition d'Henri Béhar), Arcane 17, Paris, Biro, 2008.

Date de création1944
Notes bibliographiques48 pages in-4°
6 pages in-4°
Date d'édition1944
Languesfrançais
NotesMs relié - encre noire, éléments contrecollés.
Bibliothèque

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : BRT 96

Modalité d'entrée dans les collections publiquesDon Aube et Oona Elléouët à la bibliothèque littéraire Jacques Doucet, 2003
Vente Breton 2003Lot 2254
Mots-clés, , , , , , , ,
CatégoriesManuscrits d'André Breton
Série[Manuscrits d'AB] dossier L'Amour fou, Arcane 17, Vases communicants
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100155090

Notice reliée à :

2 Œuvres
 
False

Lumière noire

-
André Breton

-
« Lumière noire », texte écrit à New York et publié en décembre 1943 dans une revue canadienne, Le Monde libre, repris dans Arcane 17.
Quatre images, une notice descriptive, une bibliographie, une bibliothèque.

[Manuscrits d'AB] dossier L'Amour fou, Arcane 17, Vases communicants

False

Paysages canadiens

-
Elisa Claro Breton

Quatre photographies de paysages prises par Elisa Breton lors du voyage au Canada en 1944, dont une utilisée par André Breton pour illustrer le manuscrit d'Arcane 17.
Quatre images, une notice descriptive.

Au matin

Le soir est une pelle...

Manuscrit

Auteur

Auteur André Breton

Descriptif

Poème en prose d'André Breton daté du 8 mai 1946 au matin.

Publié pour la première fois dans la première section d'inédits du volume III de la Pléiade, ce poème en prose est daté du 8 mai 1946 au matin. Anniversaire de l'armistice, qu'André Breton célèbre à sa manière, en exaltant la libération dans la poésie, face aux textes régressifs, poétiquement s'entend, de ses anciens compagnons promus poètes de la Résistance, lui renoue le fil de l'automatisme et donne l'un de ses poèmes les plus fluides.

Manuscrit autographe signé, 08 mai 1946.
- Manuscrit autographe signé d'un poème en prose, 8 mai 1946. Texte manuscrit à l'encre bleue par Breton sur une enveloppe.
« Le soir est une pelle dans la main d'un dieu. Ce qu'il rejette derrière lui dans la campagne s'abat sur de petits châteaux de verre où évoluent des servantes couleur d'étoiles... »
La Pléiade, Tome III, Inédits I, pages 342 et 343. [catalogue de la vente, 2003]

Date de création08-mai-46
Notes bibliographiques1 enveloppe 9 x 16,5 cm manuscrite à l'encre bleu.
Date d'édition1946
Languesfrançais
NotesMs - dos d'enveloppe
Dimensions9,00 x 16,50 cm
Vente Breton 2003Lot 2270
Mots-clés, ,
CatégoriesManuscrits d'André Breton
Série[Manuscrits d'AB] Manuscrits divers
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100175740

Descriptif

Texte manuscrit d'André Breton inséré dans le volume La Science des rêves (Alcan, achevé d'imprimer 31 décembre 1926). Il est très largement à la base de l'écriture de la première partie des Vases communicants parus en 1932.

Ce cahier de notes atteste le vif intérêt pris par l'écrivain à la lecture de ce classique de Freud qu'est La Science des rêves ; un passage portant sur le refoulement est même gratifié d'un « Très bien » - sur papier de cahier d'écolier, le fait ne manque pas de piquant. En 1925, André Breton a lu Le Rêve et son interprétation. Ses notes sur La Science des rêves peuvent donc être situées entre 1927 et 1931, au moment de la préparation des Vases communicants dont ces notes constituent une partie du matériau brut, exploité dans la première partie. [site Atelier André Breton, 2003]

Manuscrit autographe, sd [1927 - 1931].
- Dans un cahier d'écolier dit de « la Girafe ». 19 pages in-8°, manuscrit titré « La Science des rêves » avec quelques ratures et corrections où sont résumés par Breton de nombreux passages du livre de Freud dont certains sont cités dans Les Vases communicants. (La Pléiade, Tome II, Les Vases Communicants, Notes page 1393).
(Le premier plat de la couverture du cahier est fendu, sans préjudice pour les quelques notes de Breton au verso).
Ce cahier est encarté par André Breton dans Sigmund Freud, La Science des rêves, édition Alcan de 1926, traduction de Meyerson, à la fin du volume. [catalogue de la vente, 2003]

Bibliographie

- Ce texte d'André Breton a été publié en fac-similé dans Folie et psychanalyse dans l'expérience surréaliste, sous la direction de Fabienne Hulak, préface d'Alain Jouffroy, Z'Editions, Nice, 1992.
- André Breton (Édition de Marguerite Bonnet avec la collaboration de Philippe Bernier, Étienne-Alain Hubert et José Pierre), Les Vases communicants, ŒŒuvres complètes, tome II, Bibliothèque de la Pléiade, Paris, Gallimard, 1992, voir les notes, pages 1378-1395.

Date de création1931
Date d'édition1931
Languesfrançais
NotesMs - encre noire
Bibliothèque

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : BRT 73

Vente Breton 2003Lot 2180
Mots-clés, ,
CatégoriesManuscrits d'André Breton
Série[Manuscrits d'AB] dossier L'Amour fou, Arcane 17, Vases communicants
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100020310

Notice reliée à :

1 Œuvre
 
False

La Science des rêves

-
Sigmund Freud

Essai de Sigmund Freud publié en 1926 par Félix Alcan à Paris.

Quatre images, une notice descriptive, un lien.

C'est le soir et quelqu’un... Je m'étais couché très tristement...

Rêve du 5 avril 1931

Manuscrit

Auteur

Auteur André Breton
Personnes citées Albert Valentin, Louis Breton, Mme Breton Mère, René Char, Paul Éluard

Descriptif

Manuscrit autographe d'André Breton, daté du 5 avril 1931, sous chemise titrée « Manuscrits Rêves ».

Rêves... le plus ancien date de 1931, les plus récents de l'après-guerre ; on y voit apparaître des figures familières de Breton à différentes époques, comme ses parents, René Char dans le premier, Robert Denoël dans le troisième... Les Vases communicants reprend une partie de ce texte et « Trajectoire du rêve » en cite deux en 1938, mais à la différence des récits de rêve publiés ça et là par Breton ou repris dans les inédits de la Pléiade, il s'agit ici de textes rédigés à son propre usage, sans aucun souci littéraire ; ils présentent par ailleurs un caractère d'intimité très marquée et certains portent des dessins, l'un et l'autre faits leur donnant un caractère « extra-littéraire » - même si le mot doit être utilisé avec prudence lorsqu'on parle des surréalistes. Disons en tout cas qu'ils se prêtaient mal à une mise en forme littéraire, sauf à être largement retravaillés et par là même dénaturés. [site Atelier André Breton, 2005]

Manuscrit autographe, sous chemise titrée par André Breton : « Manuscrits Rêves ».
- [Je m'étais couché très tristement], 1 page 1/2 in-4°, texte autographe d'un rêve de Breton du 5 avril 1931, avec ratures et corrections.
« C'est le soir et quelqu'un qui est tantôt Valentin tantôt Char, nous guide peut-être sous le prétexte d'assister à une prise de vue vers une sorte de château qui se révèle être un peu plus tard être situé au environ immédiat de Lorient. Nous nous engageons vers un terrain détrempé où nous tardons pas à avoir de l'eau jusqu'aux chevilles... Beaucoup de lianes au dessus desquelles (dans l'air) filent un très beau poisson en forme de fuseau crête d'un éclat pourpre et feu très métallique. Je le poursuis mais il accélère son allure. » [catalogue de la vente, 2003]

Date de création5-avr-1931
Notes bibliographiques1 page 1/2 in-4°
Date d'édition1931
Languesfrançais
NotesMs - encre noire sur papier bleu
Bibliothèque

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : BRT 60

Vente Breton 2003Lot 2164
Mots-clés, ,
CatégoriesManuscrits d'André Breton
Série[Manuscrits d'AB] Manuscrits inédits de Rêves
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100523080

Notice reliée à :

1 Œuvre
 
False

Rêves

-
André Breton

-

Manuscrit autographe d'André Breton daté du 10-11 avril 1938 et orné d'un dessin.
Quatre images, une notice descriptive, une bibliographie, une bibliothèque.

[Manuscrits d'AB] Manuscrits inédits de Rêves

Chez mes parents où je suis de passage...

Manuscrit

Auteur

Auteur André Breton
Personne citée Mme Breton Mère

Descriptif

Manuscrit autographe d'André Breton, non daté, sous chemise titrée « Manuscrits Rêves ».

Rêves... le plus ancien date de 1931, les plus récents de l'après-guerre ; on y voit apparaître des figures familières de Breton à différentes époques, comme ses parents, René Char dans le premier, Robert Denoël dans le troisième... Les Vases communicants reprend une partie du premier texte et « Trajectoire du rêve » en cite deux en 1938, mais à la différence des récits de rêve publiés ça et là par Breton ou repris dans les inédits de la Pléiade, il s'agit ici de textes rédigés à son propre usage, sans aucun souci littéraire ; ils présentent par ailleurs un caractère d'intimité très marquée et certains portent des dessins, l'un et l'autre faits leur donnant un caractère « extra-littéraire » - même si le mot doit être utilisé avec prudence lorsqu'on parle des surréalistes. Disons en tout cas qu'ils se prêtaient mal à une mise en forme littéraire, sauf à être largement retravaillés et par là même dénaturés. [site Atelier André Breton, 2005]

Manuscrit autographe, sous chemise titrée par André Breton : « Manuscrits Rêves ».
- 4 pages in-8° au crayon de couleur de Breton :
« La cocotte se dirige vers moi, la cocotte grandit et se dirige vers moi elle est manifestement enchantée. J'ai peur bien que j'ordonne à la cocotte de me suivre ce qu'elle fait. La cocotte me suit et se prépare elle est maintenant sans couvercle... à sortir dans le jardin je m'effraie de penser que je ne serai pas immobilisé ces objets qui s'animent autour de moi, que faire ! Réveil 4h15 angoisse considérable qui persiste pendant que je note ce rêve au point de me faire frissonner constamment et interpréter avec frayeur les moindres bruits. » [catalogue de la vente, 2003]

Date de créationsd
Notes bibliographiques4 pages in-8°
Languesfrançais
NotesMs - crayon de couleur rose
Bibliothèque

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : BRT 60

Vente Breton 2003Lot 2164
Mots-clés,
CatégoriesManuscrits d'André Breton
Série[Manuscrits d'AB] Manuscrits inédits de Rêves
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100563290

Notice reliée à :

1 Œuvre
 
False

Rêves

-
André Breton

-

Manuscrit autographe d'André Breton daté du 10-11 avril 1938 et orné d'un dessin.
Quatre images, une notice descriptive, une bibliographie, une bibliothèque.

[Manuscrits d'AB] Manuscrits inédits de Rêves

La Clef des songes

Livre

Auteur

Auteur Artémidore d'Éphèse
Introduction de Gérard Legrand
Illustration de couverture de Clovis Trouille
Traduit par Henry Vidal

Descriptif

Essais d'Artémidore d'Éphèse publiés en 1953 par les éditions Arcanes à Paris.

Envoi autographe signé de Legrand : « À André Breton ces quelques propos bien sommaires en marge du véritable livre bleu-noir dont il lui appartient depuis toujours de faire pleuvoir les étoiles, en toute amitié, Gérard Legrand ». [catalogue de la vente, 2003]

Cette édition de La Clef des songes d'Artémidore d'Éphèse est le premier volume de la collection "Eleusis" publiée par Gérard Legrand. [site André Breton, 2014]

 

Notice Worldcat

Notes bibliographiquesParis, Arcanes, 1953. In-8°. Couverture illustrée par Clovis Trouille, broché.
Date d'édition1953
Éditionédition originale
Languesfrançais
Dimensions19,00 cm
Nombre de pages287 p.
ÉditeurArcanes, Paris
Référence6624000
Vente Breton 2003Lot 1263
Mots-clés, ,
CatégoriesPièces, poésies, romans, essais
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100067561

Le Crapouillot, 6

Le monde des rêves

Périodique

Auteur

Édité par Jean Galtier-Boissière
Illustration de couverture de Léonor Fini

Descriptif

Numéro spécial, publié en mars 1949, de cette revue satirique dirigée par Jean Galtier-Boissière.

Numéro consacré au « Monde des rêves », comportant de nombreuses illustrations et reproductions. [catalogue de la vente, 2003]

 

Notice Sudoc

Notes bibliographiques

s.l., s.é., [mars 1949]. Grand in-4°. Couverture illustrée, broché.

Date d'éditionMars 1949
Éditionédition originale
Languesfrançais
Nombre de pages80 p.
ÉditeurSans éditeur
Référence6722000
Vente Breton 2003Lot 1167
Mots-clés,
CatégoriesRevues
Série[Revue] Le Crapouillot
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100211171

Descriptif

Manuscrit autographe d'André Breton de conférences qui seront publiées en 1935, et d'un rêve.

Manuscrit autographe, sd [1935].
- 1 page in-4°, manuscrit autographe à l'encre verte sur papier rose de Breton du Programme du Cycle systématique de conférences, comportant quelques variances par rapport au texte imprimé en 1935. Au verso manuscrit autographe au crayon de Breton d'un rêve, texte couvrant toute la page et se poursuivant au recto. [catalogue de la vente, 2003]

Ces conférences n'eurent jamais lieu. [Marie Tauzin, site André Breton, 2019]

Date de créationsd [1935]
Notes bibliographiques1 page in-4°
Date d'édition1935
Languesfrançais
NotesMs - encre verte
Vente Breton 2003Lot 2204
Mots-clés, , , ,
CatégoriesManuscrits d'André Breton
Série[Manuscrits d'AB] Manuscrits inédits de Rêves
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100211560

Des Indes à la planète Mars

Etude sur un cas de somnambulisme avec glossolalie

Livre

Auteur

Auteur Théodore Flournoy
Personne citée Helen Smith

Descriptif

Essai daté de 1900 et illustré de 24 figures dans le texte.

Édition originale illustrée de 24 figures dans le texte.

Envoi autographe signé de l'auteur.
Lettre tapuscrite signée de Henri Flournoy, une page in-4° montée sur onglet avec enveloppe adressée à André Breton, lettre relative à Mlle Smith, célèbre médium.
Ex-libris d'André Breton. [catalogue de la vente, 2003]

 

Lire ce livre

Notice Sudoc

Notes bibliographiques

Genève, Eggimann – Paris, Alcan, 1900. In-8°, broché. Demi-maroquin citron à coins, dos titré or à 5 nerfs, tête dorée.

Date d'édition1900
Éditionédition originale
Languesfrançais
Dimensions23,00 cm
Nombre de pagesXII-420
ÉditeurEggimann & Cie, Genève, Félix Alcan, Paris
Référence6946000
Vente Breton 2003Lot 1375
Mots-clés, , ,
CatégoriesPièces, poésies, romans, essais
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100691791

Notice reliée à :

2 Œuvres
 
False

[Votre lettre m'est bien parvenue...]

-
Théodore Flournoy

Lettre du Dr Flournoy à André Breton, datée du 27 janvier 1927.

Deux images, une notice descriptive, une œuvre associée.

False

Annales des sciences psychiques

-

Précoce revue traitant du psychisme dès 1901, avant les traductions des textes de Sigmund Freud en français. Numéro 2, de mars-avril 1901.
Une image, une notice descriptive.

[Revue] Annales des Sciences psychiques

Dessins Sommeils du 30 (?) octobre 1922

La couleur de l'éternité n'a pas de nom...

Dessins

Auteur

Auteur Robert Desnos

Descriptif

Sommeil dessiné par Robert Desnos le 30 octobre 1922.

Cette œuvre de Desnos endormi mêle texte et dessin, reprenant notamment le motif du cercueil que l'on voit apparaître dans « La mort de Lautréamont ». La phrase inscrite dans le dessin, et qui lui sert généralement de titre, est caractéristique dans sa formulation des œuvres hypnotiques de Desnos, qui atteignent une précision quasi lapidaire tout en décollant complètement de la logique et de l'usage normal de la langue. Cette faculté qui fait l'admiration de ses amis fait de lui, très rapidement et malgré sa réticence lors de la toute première séance, le sujet privilégié de ces expériences.

30 octobre 1922 : dessin original de Robert Desnos titré « Ci-gît », représentant un cadran d'où partent deux mains qui désignent une porte sur laquelle est inscrit : « Frappez fort » (21,5 x 27,5 cm).

Date de création30-oct.-22
Date d'édition1922
Languesfrançais
NotesDs - crayon noir
Vente Breton 2003Lot 2031
Mots-clés, ,
Série[Manuscrits] Sommeils, [Manuscrits] dossier Robert Desnos
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100335080

Dessins Sommeils du 2 novembre 1922

Dessins

Auteur

Auteur Robert Desnos

Descriptif

Sommeils dessinés de Robert Desnos datés du 2 novembre 1922.

« Marais salants où vont les bouches / sans symétrie » : d'une amorce de poème, voilé d'érotisme (« asseyez-vous sur mes genoux »), cette feuille passe à un dessin pornographique accompagné de cette injonction infiniment plus directe : « suce »... Rrose Sélavy, le nom que Desnos donne à Duchamp dans les sommeils au cours desquels il prétend communiquer avec l'artiste, peut aussi se lire « Eros, c'est la vie ». L'expérience du sommeil hypnotique libère le fantasme, attestant la pertinence des découvertes de Freud dont les surréalistes méditent la leçon, en ce début des années 1920. Le morceau, dans les archives d'un Breton bien plus réservé sur le plan érotique que Desnos endormi, fait assurément contraste.

Dessins sommeils.
2 novembre 1922 :
- 1 dessin au crayon noir sur enveloppe postale (11,2 x 14,5 cm) de facture érotique représentant un globe terrestre, des sexes masculins et une cible sur un trône de femme.
- 1 dessin au crayon noir (14 x 20,5 cm) sur papier bleu déchiré, légendé :
« Marais salants où vont les bouches sans symétrie. »
Les deux dessins sont datés au verso : « 2.11.22. »

Date de création02-nov.-22
Date d'édition1922
Languesfrançais
NotesDs - crayon noir et enveloppe
Vente Breton 2003Lot 2029
Mots-clés, , ,
Série[Manuscrits] Sommeils, [Manuscrits] dossier Robert Desnos
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100960200

Dessins Sommeils du 6 novembre 1922

Chambre des tonnerres

Dessins

Auteur

Auteur Robert Desnos
Annotations de André Breton

Descriptif

Sommeil dessiné de Robert Desnos, annoté au verso par André Breton et daté du 6 novembre 1922.

Desnos, traduisant la pensée de Duchamp-Rrose Sélavy, donne des jeux de mots « cent pour cent inspirés », comme le note Breton dans « Entrée des médiums ». Le jeu de feuillets réuni ici, daté du 6 novembre 1922, fait apparaître coup sur coup deux de ces calembours où se donne à voir l'ébranlement donné au langage, le libre jeu des associations : ainsi de cette injonction : « Héritiers impatients / conduisez vos / ascendants à / la chambre des tonnerres », où un « no » barré suggère la transformation surréaliste de notaire en tonnerre. Glissement, association phonique, rupture en tout cas d'un ordre logique du monde, au profit de possibles jusque-là occultés, cachés dans les plis du langage. Et quand Desnos écrit que « le gros légat sorti du cloître a vraiment l'éclat d'un goître », c'est toute la haine de la religion professée par le groupe qui se donne à lire, au détour de l'écriture fantasmatique.

Deux dessins originaux de Desnos au crayon noir, 6 novembre 1922, datés par Breton.
1. Un château fort face à l'océan sur lequel flotte un voilier, un cercueil «mort» et la margelle d'un puits. Daté au verso « 6.11.22 entre 9h du soir et minuit », entièrement au crayon noir (20 x 31 cm).
2. Un crabe près d'une étoile, un visage cyclopéen et des éléments phalliques, dessin titré : « Héritiers impatients conduisez vos ascendants à la chambre des tonnerres », daté au verso (20 x 31 cm).
- Une esquisse de visage au crayon violet, datée au verso.
- Un quatrième feuillet comporte un texte à l'encre mauve.

Date de création06-nov.-22
Date d'édition1922
Languesfrançais
NotesDs - crayon noir
Vente Breton 2003Lot 2032
Mots-clés, ,
Série[Manuscrits] Sommeils, [Manuscrits] dossier Robert Desnos
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100523440

Descriptif

Quatre sommeils dessinés de Robert Desnos et un manuscrit de deux pages noté par André Breton le 6 novembre 1922.

Parmi les plus extraordinaires productions de Desnos rêvant, ces feuillets commencent par quelques uns de ces jeux de mots dictés par Rrose Sélavy, qui apparaissent à diverses reprises à l'époque ; à nouveau, calembours et contrepèteries alternent pour révéler les affinités cachées dans la phonétique - « char de la chair », sang et grelots des sanglots, piété d'un dogme que l'on prend en pitié... Des commentaires et reprises manuscrites, de la main de Breton sans doute, retracent certains mots mal écrits par le rêveur. La séance « décolle » véritablement quand Desnos, sur demande, se met à improviser des quatrains, dont la facture n'est pas sans évoquer celle des poèmes de Germain Nouveau, pour les premiers, puis qui semblent calqués sur le modèle parnassien. L'improvisation de vers est à cette époque un jeu de société pratiqué couramment, mais elle prend dans le contexte du « sommeil » un aspect beaucoup plus impressionnant, ne serait-ce que par la facilité désinvolte avec laquelle Desnos improvise. Des dessins qui complètent l'ensemble, on peut noter qu'ils se partagent entre la répétition de motifs désormais habituels (créneaux de château, cœur, etc.) et un paysage vu du ciel, à mi chemin de la carte géographique et du dessin, où la perspective se rompt d'une façon qui n'est pas sans évoquer le cubisme.

Dessins sommeils.
6 novembre 1922.
- Quatre dessins au crayon noir (30 x 24 cm):
1. Esquisse d'un château fort et trois «jeux de mots» au crayon noir (certains rehaussés à l'encre noire), dessin légendé : « Votre sang charrie-t-il des grelots au gré de vos sanglots. »
2. Dessin d'une tour dans les montagnes, daté au verso «6.11.22».
3. Dessin légendé : « Connaissez-vous la jolie forme de la folie ? Elle est jaune », daté au verso «6.11.22».
4. Dessin légendé : « Océan Indien » et « Arrivée du paquebot mon amour », daté au dos: «6.11.22».
- Un manuscrit de 2 pages in-4° titré au crayon noir par Breton « Quatrain dicté à la demande » et daté du 6.11.22.
« Péret. - Péret l'idiot/Tes yeux falots/sur le sentier/ont éclaté.
» Breton. - Les puits de l'océan réservoir des requins, ont pour maître ta main, Breton, dans la boussole, car du royaume vert aimé par les faquins on conduit les vieillards jusqu'au seuil des écoles. »
(Marges effrangées).

Date de création06-nov.-22
Date d'édition1922
Languesfrançais
NotesDs et Ms - crayon noir et encre
Vente Breton 2003Lot 2029
Mots-clés, , ,
Série[Manuscrits] Sommeils, [Manuscrits] dossier Robert Desnos
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100744940

Dessins Sommeils du 10 novembre 1922

Dessins

Auteur

Auteur Robert Desnos
Personne citée Louis Aragon
Annotations de André Breton

Descriptif

Sommeils dessinés par Robert Desnos, daté du 10 novembre 1922 et annoté par André Breton.

Cette « taverne Olympia » mentionnée au dos de l'un des feuillets de cet ensemble, est-ce un lieu ou un titre ? L'ajout d'une heure, d'une date, incline à choisir la première solution, ce qui suggérerait que Desnos, très vite, est capable d'entrer en phase de sommeil hypnotique n'importe où et n'importe quand - ce qui corrobore les observations de Breton, dans « Entrée des médiums », sur la faculté de son ami à « se transporter à volonté, presque instantanément, des médiocrités de la vie courante en pleine zone d'illumination et d'effervescence poétique ». Le jeu de mot, ici, se joue dans le dessin, à la façon d'un rébus : nul doute que ces drapeaux portant le mot « lavoir », à proximité d'une ancre de marine, ne jouent avec le « bateau-lavoir » de Montmartre où avait vécu Picasso. Les calembours se font cruels, « apotrophage » rejoignant la figure de la croix renversée pour interroger, comme en miroir - et justement une glace est dessinée - le dieu grec accompagné du phallus dressé. [site Atelier André Breton, 2005]

Dessins sommeils, 10 novembre 1922.

1. Dessin au crayon noir de facture érotique, légendé « Qu'en pensent les cocus ? »; daté et annoté au verso par Breton « 10.11.22, 1 h 1/2 matin Taverne Olympia » (22 x 29 cm).

2. Dessin au crayon noir légendé « Forêt noire », daté au verso par Breton «10.11.22» (20 x 15,5 cm).

3. Dessin au crayon noir avec des pavillons légendés «Lavoir», daté et annoté au verso par Breton «10.11.22, 14 heures seul» (21 x 29 cm).

4. Dessin au crayon noir avec un livre légendé « Louis Aragon », daté et annoté au verso par Breton: «10.11.22, 14 heures seul» (21 x 29 cm). [catalogue de la vente, 2003]

 

Date de création10-nov.-22
Languesfrançais
NotesDs - crayons noir et bleu
Référence28000
Vente Breton 2003Lot 2029
Mots-clés, ,
CatégoriesŒuvres graphiques
Série[Manuscrits] Sommeils, [Manuscrits] dossier Robert Desnos
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100470000
1 Commentaire
 

Actuellement, il existe une taverne Olympia avenue Caumartin, à Paris.

c

19/03/2013

Dessins Sommeils du 30 (?) octobre 1922

Dessins

Auteur

Auteur Robert Desnos
Personnes citées Max Morise, Robert Desnos

Descriptif

Sommeil dessiné de Robert Desnos, daté du 30 octobre 1922 par André Breton.

Daté, par une note manuscrite au verso, de la veille du départ de Breton pour l'Espagne (accompagné de Picabia, il va prononcer en novembre une conférence à Barcelone), cette séance dont ne témoigne qu'une seule feuille volante mêle un fragment d'agenda, un morceau poétique, et un dessin dont certains éléments, il est vrai récurrents dans les œuvres graphiques de Desnos endormi, peuvent se rapporter au voyage à venir - on pense au train, en particulier, mais il faudrait surtout évoquer cette piste de course à pied, où les couloirs évoquent des concurrents étrangement appariés : France, Espagne, et Rrose Sélavy. Ne m'oubliez pas ? Dans sa conférence, Breton rendra justice à Desnos, « cavalier le plus avancé » dans l'aventure de l'esprit nouveau. Et de compléter par un avertissement sinon prophétique, du moins lucide : « Je ne forme en finissant qu'un vœu, c'est que l'énorme affection que je lui porte ne lui soit pas trop lourde afin qu'il puisse continuer à opérer le miracle les yeux fermés. »

Dessin original du 30 octobre 1922 de Desnos représentant une Tour Eiffel surmontée d'une bannière en forme de poisson portant l'inscription « Desnos Morise » ; du pied de la Tour part une route d'où s'envole une voiture de course immatriculée «391», sous la tour : « Il fait si bon au pays du Zéri », et : « France-Espagne-Rrose-1000 » (24 x 13,5 cm).
Daté au verso par Breton : «30 octobre? Veille au soir du départ pour Barcelone. »

Date de création30-oct.-22
Date d'édition1922
Languesfrançais
NotesMs - crayon noir
Vente Breton 2003Lot 2031
Mots-clés, ,
Série[Manuscrits] Sommeils, [Manuscrits] dossier Robert Desnos
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100524970

Dessins Sommeils du 6 novembre 1922

Dessins

Auteur

Auteur Robert Desnos
Personne citée Georges Limbour

Descriptif

Sommeils dessinés par Robert Desnos et annotés par André Breton, datés du 6 novembre 1922.

Dans cette suite de dessins particulièrement inspirée, au graphisme net et aux figures nombreuses, la créativité de Desnos endormi se donne à voir, une fois de plus, dans toute son ampleur. Les motifs religieux font l'objet d'un traitement spécifique, tour à tour attaqués (cathédrale Notre-Dame criblée de flèches et surmontée des mots « mort sale ») et réinvestis - ainsi de ce personnage marchant sur les flots, de la mention de l'exode (à côté de poissons), et enfin de la figure de la mort de l'âme. La mort, une fois de plus, est omniprésente, sous la forme du cercueil de Limbour aussi bien que de cette tête humaine servant d'appât, accrochée à un hameçon. On notera enfin les distorsions de perspective, il est vrai fréquentes dans ce type de productions, mais ici accompagnées, commentées voudrait-on dire, de cette formule : « la perspective reine des métamorphoses » - à commencer par la sienne.

Quatre dessins originaux, 6 novembre 1922
Quatre dessins originaux de Desnos au crayon noir, datés par Breton, 6 novembre 1922.
1. Légendé : « Je vis où tu vis voyou dont le visage est le charme des voyages », « La soif de l'infini », « Ici on marche à cloche-pied comme l'amour », ce dessin représente un palmier, un dé à jouer, une main, une jambe, un pistolet, une tête d'homme coupée d'où part un escalier, etc.
2. De la cheminée d'une maisonnette une fumée dessine : « Où est Limbour »; sous la maisonnette, à droite, un cercueil avec l'inscription : « Ci-gît Limbour », et, à gauche : « On a tué aussi l'âme » surmontant une ampoule posée sur une table.
3. Légendé : « La perspective reine des métamorphoses », ce dessin représente une maison vue en perspective ; monogramme de Robert Desnos.
4. Légendé en haut : « L'orgueil de Rrose Sélavy sait s'évader du cercle qui peut se clore comme un cercueil » ; au dessus de l'horizon figuré par un mur qui se prolonge, un pont avec un panneau : « Rrose ».
(Marge effrangée).

Date de création06-nov.-22
Date d'édition1922
Languesfrançais
NotesDs - crayon noir
Vente Breton 2003Lot 2032
Mots-clés, ,
Série[Manuscrits] Sommeils, [Manuscrits] dossier Robert Desnos
Lien permanenthttps://www.andrebreton.fr/fr/work/56600100875330