The Collection

Home Page > Works > [Je me réjouis égoïstement...]

[Je me réjouis égoïstement...]

Lettre datée de Paris, le 11 septembre 1958

Correspondence

Author

Author André Breton
Letter to Aube Breton-Elléouët, Yves Elléouët
People cited Elisa Claro Breton, Yves Laloy, Pierre Jaouën

Description

Lettre d'André Breton à Aube et à Yves Elléouët, datée de Paris, le 11 septembre 1958.

 

Transcription

Paris , le 11 septembre 1958

Je me réjouis égoïstement de vous revoir bientôt car c’est trop peu dire que vous me manquez. Prévenez si possible du jour et de l’heure de votre arrivée. Je suis à Paris depuis huit jours et je pense qu’Elisa reviendra entre le 20 et le 25.

Toute la curiosité dont je dispose et vous savez qu’elle est grande se tourne, Yves , du côté de ce que vous allez nous rapporter. J’ai beau écarquiller les yeux d’avance, le mot fresque me ramène toujours au Mexique parce que c’est seulement là-bas que j’ai vu comment cela pouvait s’accomplir techniquement. Entre cela et Giotto , il y a une marge à laquelle la Bretagne , sans parler des personnalités de Pierre Jaouën et d’Yves Elléouët, prête un champ illimité de conjecture. Et il y a aussi les romans, de sorte que je suis repoussé jusqu’aux plus lointaines landes de mon esprit.

Ma petite Aube , si seulement il n’y avait pas pour toi le souci de cet examen mais ce que tu m’en dis si fermement me rassure. Songe que c’est la dernière année d’école qui s’avance et que ce qui suivra sera de toute manière sans commune mesure, sur le plan de la contrainte, avec ce qui fut.

Hier, avec Joyce et son mari, nous sommes allés voir ce vieux boulanger-sculpteur de Corbeil dont je crois vous avoir parlé. J’ai ramené de lui un tableau ultra-naïf qui n’est pas sans charme. Le soir j’ai dîné avec Geo chez Madame Laloy (la femme de ce peintre si curieux dont, à la veille des vacances, Elisa et moi avions acquis chacun un tableau, je ne sais si vous vous rappelez cet Yves Laloy , natif d’Ille-et-Vilaine, de formation architecte). Sa femme tient un hôtel aux environs des Folies-Bergère. L’entrevue avec elle a été passionnante et par moments pathétique. Les nouvelles toiles que j’ai vues là sont plus extraordinaires encore que celles que je connaissais. Mais je vous raconterai tout cela. Ce que j’en dis est seulement pour que vous voyiez un peu de quoi je suis occupé.

À bientôt enfin, mes chéris. Je vous embrasse.

 

André

Bibliography

André Breton (Jean-Michel Goutier éd.), Lettres à Aube, Paris, Gallimard, coll. Blanche, 2009, p. 120

Librairie Gallimard

Creation date11/09/1958
Postmarked date12/09/1958
Destination address
Bibliographical material

2 pages in-8°
Enveloppe conservée

Place of origin
Library

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : Ms Ms 41363_141

Number of pages2
Copyright© Aube Breton, Gallimard 2009
Reference19004980
Keywords,
CategoriesBibliothèque littéraire Jacques-Doucet, Libraries, Correspondence, Letters from André Breton
SetLettres à Aube
Permanent linkhttps://www.andrebreton.fr/en/work/56600101000149
relwmap_works_label (1)