The Collection

Home Page > Works > [Chère Écusette de Noireuil...]

[Chère Écusette de Noireuil...]

Lettre datée du 12 août 1936

Author

Author André Breton
Letter to Aube Breton-Elléouët
Person cited Dora Maar

Description

Lettre d'André Breton à sa fille Aube, envoyée de Paris le 12 août 1936.

 

Transcription

Chère Écusette de Noireuil,

Je pensais à vous hier soir en écoutant la pluie tinter superbement sur les pavés de la rue Chaptal pendant qu'à l'intérieur de la taverne Gavarnie, Dora Maar m'affirmait que la pluie porte encore de plus belles robes en Argentine et (vous ne savez pas encore) je suis un peu l'homme de la pluie. À cette heure vous deviez être, comme d'ordinaire, toute riante, vous, parmi les grands cerfs. Et la fée, où en était-elle de ses métamorphoses ? Je vais vous montrer quelque chose de joli : regardez ces deux beaux signes noirs et puis les plus petits au dessous. Vous n'avez jamais vu cela, je suis sûr. Eh bien,si vous cherchez bien après-demain autour de vous dans la salle de billard de M. Save, vous les reverrez. C'est amusant, dites ?

[Ici collé sur la gauche un papier portant la date du mardi 14 août, sans doute tiré d'un éphéméride.]

Ma petite Aube, mon Aube, vous me plaisez tant. Et puis (mais surtout chut !) vous me rappelez quelqu'un. Quelqu'un de beau mais de furieusement méchant si souvent, tout le contraire de vous beauté à part, que presque adieu la vie ! Je veux que vous ne sachiez jamais qui, pour que cela ne laisse pas la plus légère ombre sur votre front.

Si je vais en Espagne ? Je ne sais plus. Je ne crois pas mais il se peut et surtout « cela dépend ». Quand vous serez presque grande, j'essaierai de vous expliquer ce que j'ai su de l'amour, de la vie, de la révolution et du reste. Vous penserez que ce n'était pas très pratique, mais que c'était honorable quand même.

En votre absence je continue très soucieusement à faire le tour de ma table, en piquant de temps à autre sur du papier ce qu'on appelle des mots au moyen de l'objet jaune que vous avez sûrement remarqué. C'est tout. Je suis assez calme, comme j'essaie d'être quand vous dormez. J'ai fini ce matin de parler aux gens qui disent « the » de leurs longues dents dans le brouillard.

Un monsieur qui s'appelle Coulon m'envoie pour vous et pour la fée des affections d'Autriche. On est venu sonner de sa part ce matin : voulez-vous répéter comme un perroquet-tulipe rose que c'était pour remettre « de l'argent ». Mais je n'ai pas ouvert et il paraît que ça ne pouvait, du reste, être pris que du bout des ongles verts tout occupés à me déchirer le cœur depuis huit jours.

Cachez bien ma lettre après lecture pour ne pas faire une fois de plus de jalouse. Je vous souris du plus profond de mon coeur

 Le grand I.

 

Bibliography

André Breton, (Édition de Marguerite Bonnet avec la collaboration de Philippe Bernier, Marie-Claire Dumas, Étienne-Alain Hubert et José Pierre), L'Amour fou, Œuvres complètes, tome II, Bibliothèque de la Pléiade, Paris, Gallimard, 1999, p. 778 à 785, notes p. 1735. (Lettre intitulée de la même façon mais très différente)

Creation date12/08/1936
Postmarked datesd
Destination address
Bibliographical material

Lettre sur papier pelure à l'encre verte, une page d'éphéméride datée du 14 août collée sur le recto, le verso écrit au dos de cette page.

Physical description

Merci à Didier Schulmann, de la bibliothèque Kandinsky, qui a eu la gentillesse d'envoyer ces images.

From / ProvenanceParis
Place of origin
Library

Bibliothèque Kandinsky, Centre Pompidou, Paris : RLPF 4469

Number of pages2
Copyright© Aube Breton, 2018, cliché bibliothèque Kandinsky
Reference19005031
Keywords
CategoriesKandinsky Library, centre Pompidou, Libraries, Correspondence, Letters from André Breton
SetLettres à Aube
Permanent linkhttps://www.andrebreton.fr/en/work/56600101000064
Place of origin

See also

1 Work
 
False

Un filet de lait sans fin fusant d'un sein de verre

-
Man Ray

-
Photographie prise par Man Ray en 1937 utilisée par Breton pour illustrer L'Amour fou publié la même année.
Deux images, une notice descriptive à compléter, une bibliographie.

[AB's Manuscripts] L'Amour fou, Arcane 17, Les Vases communicants,