The Collection

Home Page > Works > [On m'a montré vingt cinq ouvrages en liège...]

 [On m'a montré vingt cinq ouvrages en liège...]

Lettre du 30 août 1948

Correspondence

Author

Author Jean Dubuffet
Letter to André Breton

Description

Lettre de Jean Dubuffet à André Breton, datée du 30 août 1948 et glissée dans le dossier L'Art brut.

Joseph Crépin, Gironella, Wölfli, Hippolyte, Hernandez sont au centre de cet ensemble de lettres de Jean Dubuffet à André Breton. En 1948, autour de la Compagnie de l'Art brut, dont nous avons ici les statuts et à laquelle appartiennent également Jean Paulhan, le critique Michel Tapié, le romancier Henri-Pierre Roché (l'auteur de Jules et Jim) et le galeriste Charles Ratton (spécialisé dans l'art primitif et avec lequel Breton était en contact depuis la fin des années 1930), divers projets voient le jour : animation du Foyer de l'art brut, expositions (Wölfli). Le plus intéressant est cet Almanach de l'art brut dont Dubuffet assure la coordination et dont il envoie ici le plan à Breton. On remarquera particulièrement, dans cette liasse de lettres, celle du 28 septembre 1948, souvent citée, qui voit Dubuffet proposer de dresser un « monument à l'oubli ». On notera aussi que c'est autour du moment « art brut » que Breton achève de se tourner en priorité vers la critique d'art, qui l'occupera presque exclusivement pendant près de vingt ans. [site Atelier André Breton, 2005]

Lettre tapuscrite et autographe signée de Jean Dubuffet à André Breton, relative à l'Art brut, fondé entre autre par Dubuffet et Breton, 30 août 1948.
Placé sous chemise cartonnée titrée "L'Art brut" dans un dossier constitué par André Breton, l'ensemble comporte 8 lettres (11 pages in-12 et 1 page in-4° avec enveloppes). Celle-ci forme une page :
- « J'ai vu Crépin, accompagné de son inséparable fille. Je l'ai informé de votre projet d'article sur lui et de l'éventualité pour lui d'avoir à répondre par correspondance à des questionnaires que vous lui adresseriez. Il m'a exposé qu'il peut regarder le soleil sans que cela lui fasse mal aux yeux, et il voit autour de l'astre des choses qui le renseignent sur les événements à venir.
» Il m'a dit aussi qu'Hitler est vivant, il le voyait à l'instant même de notre entretien, assis dans un fauteuil avec un cigare à la main. Quelqu'un qui était présent à l'entretien fit observer que Hitler ne fume pas de tabac. Crépin a alors précisé qu'il s'agissait peut-être plutôt d'une redoutable petite arme de défense ayant la dimension et la forme d'un cigare. » [catalogue de la vente, 2003]

From / Provenanceenvoi de l'auteur
Museum

Musée Lam de Lille Métropole, Villeneuve d'Ascq : Inv: 2003.7.5

Reference1771000
Breton Auction, 2003Lot 2294
Keywords, , , ,
CategoriesCorrespondence, Letters to André Breton
SetDossier L'Art brut
Permanent linkhttps://www.andrebreton.fr/en/work/56600100999910