The Collection

Home Page > Works > Réponses à des questions

Description

Feuillets manuscrits autographes de la main d'André Breton datant environ de 1935.

De quand ces listes de noms ? Avant de répondre à cette question, on peut s'interroger sur la nature de ce document, qui est de la main de Breton. S'agit-il de la collection des résultats d'une enquête, envoyée à ces différentes personnes ? Ou de la mise au net des résultats d'un jeu de société auquel auraient participé Duchamp, Éluard, Dali, Dominguez, Ernst ? Il peut aussi, et c'est selon nous l'hypothèse la plus plausible, d'une manière de solitaire, auquel Breton aurait joué seul, visant à les définir, selon le modèle du prisme : une approche plurielle, déviée, sur le modèle de « si c'était un oiseau, ce serait... ». La dimension ludique s'accompagne comme toujours ici d'une vocation à renouveler le rapport à la création, saisie à travers les angles les plus improbables, les plus hasardeux, pour tente d'en dire quelque chose de nouveau. Le texte, assurément, date des années 30 ; sans doute avant 1938, date de la rupture avec Éluard, et après septembre 1934, date de la rencontre avec Dominguez. [site Atelier André Breton, 2005]

Textes autographes, sd.
- 10 pages in-12 manuscrites recto verso au crayon noir sur papier bleu par Breton ; chaque page porte en titre le nom de Duchamp, Max Ernst, Dominguez, Dali, Éluard.
« (La carte d'analogie a pour sujets des personnages célèbres, contemporains ou non : Freud, Chateaubriand, Baudelaire, Huysmans, Héloïse, Swift...) ; verticalement, sur la page, se succèdent les nombres, de 1 à 25 (au recto) et de 26 à 50 (au verso) sans préciser le critère correspondant ; en regard de chaque numéro se trouve un mot ou une expression. Nous donnons, de 1 à 5 et dans l'ordre des cinq personnages énumérés ci-dessus, le mot ou l'expression qui leur correspondent :
1. Chair (pour Duchamp), opaline bleue (Ernst), vert olive (Dominguez), noir (Dali), jaune primevère (Éluard).
2. Poisson des grandes profondeurs qui pèche à la ligne (?), Milan, ours des cavernes, lémurien, phasme géant.
3. Rue de Castiglione, Linné, Avenue de Clichy, Faubourg Saint-Honoré, du Helder.
4. Agave, sabot de Vénus, bananier, digitale, anémone.
5. Parachute, hydroglisseur, arroseuse municipale, motocyclette, taxi.

» On peut en induire les critères suivants :
1. Couleur/nuance/ton ;
2. Animal ;
3. Lieu, Adresse ;
4. Végétal ;
5. Véhicule/moyen de transport ;

» dans la carte d'analogie (qui retient 19 critères d'identification, contre les 50 du présent jeu), on retrouve le lieu géographique correspondant au lieu de naissance de la carte d'identité classique (ici critère n° 3), l'Arbre (ou arbuste) correspondant à la Taille (ici critère n° 4), l'animal, qui correspond à la photo d'identité (ici critère n° 2) et la couleur qui correspond à la couleur des cheveux (ici, critère n° 1). Une application directe du système de Fourier fut à l'origine du jeu dit de la "Carte d'analogie". » [catalogue de la vente, 2003]

Bibliography

- Emmanuel Garrigues (présenté et annoté par), Archives du surréalisme publiées sous l'égide d'Actual, tome 5, Les Jeux surréalistes, mars 1921 - septembre 1962, Paris, Gallimard, 1995, page 38, et chapitre 17, pages 247 à 259.

Creation datecirca 1935
Bibliographical material10 pages in-12
LanguagesFrench
Physical descriptionMs - crayon noir
Breton Auction, 2003Lot 2205
Keywords,
Set[Jeux surréalistes] Jeu des questions-réponses, [Jeux surréalistes] enveloppe Jeux surréalistes
Permanent linkhttps://www.andrebreton.fr/en/work/56600100847590