The Collection

Home Page > Works > L'Âge du cinéma, 4-5

L'Âge du cinéma, 4-5

Revue d'art cinématographique

Book

Author

Author Jacques Brunius

Description

Numéro double de cette revue paru en août 1951 à Paris.

Numéro 4-5 en tirage de tête de la revue L'Âge du cinéma limité à 150 exemplaires marqués H.C. contenant une lithographie originale signée de Wifredo Lam, des filmomanies symptomatiques et les signatures autographes de Bédouin, Benayoun, Breton, Daifas, Goldfayn, Heisler, Kyrou, Legrand, Man Ray, Mitrani, Péret, Roger, Schuster, Toyen, Valorbe et Zimbaca.

- Lettre autographe signée de 17 pages de Jacques Brunius à André Breton, relative à Tristan et Iseult et à leur différent concernant le film d'Abel Gance Napoléon.
« Mais je ne vois pas sur quoi repose le certificat de chasteté de Tristan et Iseult. Y a-t-il quelque part un règlement mythologique qui interdit à un héros lunaire et une héroïne solaire de s'unir ? Il n'y a même à ma connaissance aucun empêchement à ce qu'ils se rencontrent dans les cieux et sur terre. Sinon il n'y aurait jamais d'éclipse.
« Quant à Napoléon, ce film suffisait à taxer d'imposture opportuniste le vague pacifiste de J'accuse. C'était la pure et simple exaltation de la grandeur militaire en la personne du petit caporal. Je suis tout disposé à croire que la polyvision permettra de faire des films surréalistes. » [catalogue de la vente, 2003]

 

Notice Worldcat

Bibliographical material

Paris, s.é., août-novembre 1951, in-8° oblong. Couverture illustrée, broché.

Issue4-5
Date of publication Août - novembre 1951
Publicationfirst publication
LanguagesFrench
Size16,00 x 22,00 cm
PublisherSans éditeur
Reference6372000
Breton Auction, 2003Lot 1172
Keywords, ,
CategoriesJournals
Set[Revue] L'Âge du cinéma
Permanent linkhttps://www.andrebreton.fr/en/work/56600100774540

See also

1 Work
 
False

Lettre avec copie d'une lettre de Lancelot Lengyel

-
Jacques Brunius

-
Dix huit pages manuscrites de Jacques Brunius dont une copie d'un feuillet d'une lettre de Lancelot Lengyel.

[Archives] Le surréalisme, même