The Collection

Home Page > Works > Conversations surprises

Description

Manuscrit autographe de Louis Aragon composé de 8 feuillets.

Conversations, imaginées par Aragon sur le modèle de ces jeux de société dont raffolent les surréalistes, comme le cadavre exquis ; celles-ci mettent en scène des personnages que leurs initiales démasquent comme étant Louis Aragon, Benjamin Péret et quelques autres dont Jacques Baron et Tristan Tzara - la présence simultanée de ces deux personnages et les assertions ridicules mises dans la bouche du second permettant de proposer la date de 1922. Roussel et Breton, personnages des dialogues, sont également mentionnés en toutes lettres dans certaines répliques. La légèreté d'Aragon, son art du décrochage et de l'acrobatie, se donnent carrière dans des dialogues sans queue ni tête, qui dans l'esprit Dada se moquent de tout (y compris de Dada).

Manuscrit autographe.
8 pages in-8° à l'encre manuscrites en grande partie par Aragon. Il s'agit de dialogues réels ou fictifs entre plusieurs personnages dont les noms sont monogrammés.
« J(ean) C(octeau). - Mon Père pardonnez-leur. Tant que Jacob n'est pas pris en flagrant délit avec l'ange... C'est la douce nouvelle.
» A(ndré) B(reton). - êtes-vous juif ou mahométan ?
» J. C. (la main sur le cœur): les gens comme nous.
» A. B. - C'est du joli monde et Vocabulaire c'est une belle saloperie (sauf votre respect).
» J. C. - Vous savez bien qu'il n'est pas question de ça entre nous.
» A. B. - Je pars sans ça je vous foutrais ma main sur la gueule... »

Creation date1922
LanguagesFrench
Physical descriptionMs - encre noire
Breton Auction, 2003Lot 2043
Keywords
CategoriesSurrealists Manuscripts
Set[Manuscripts] chemise de manuscrits surréalistes
Permanent linkhttps://www.andrebreton.fr/en/work/56600100647130
1 Comment
 

Il ne peut s'agir de Jean Benoît (qui venait de naître en 1922!), mais de Jacques Baron, qui porte les mêmes initiales.

Arcturus

11/04/2014