The Collection

Home Page > Works > Sur un fait divers : Denise Labbé

Description

« Egarements de l'esprit », « orages passionnels » : le crime de Denise Labbé, qui a étranglé son fils de deux ans pour donner une preuve d'amour à son amant, est de ceux qui défient la compréhension, a fortiori celle de jurés aux personnalités terre-à-terre comme ceux réunis à la Cour d'assises de Blois en 1956. Breton, qui a déjà protesté contre la peine de mort, s'intéresse aussi dans cette affaire à un de ces cas d'amour fou qui peuvent lui rappeler, dans leur excès même, son ancienne fascination pour Les Détraquées (la pièce de théâtre découverte dans les années 1920 et évoquée dans Nadja).

2 demi-pages in-4° d'un même texte, manuscrit à l'encre noire par André Breton dont l'un de premier jet, avec quelques ratures et corrections, d'un texte relatif au verdict d'un jury de Blois prononcé contre Denise Labbé pour le meurtre de sa fille Cathie:
«Devant un des plus grands égarement de l'esprit, en plein orage passionnel, ce ne serait pas trop de pouvoir invoquer les secours de Laclos, de Sade, de Stendhal, de Baudelaire, de Freud et encore n'est-ce pas cela qui donnerait le droit de réprimer.... Même pour les besoins de la défense, il me paraît tout à fait abusif que la responsabilité de Gide ait pu être alléguée, Les Nourritures terrestres ne sauraient sans ridicule, être tenues pour un ouvrage dépravant, et il va sans dire que le meurtre de la petite Cathie est l'antipode de l'acte gratuit.»
Creation datesd
LanguagesFrench
Physical descriptionMs - encre noire
Reference596000
Keywords
Set[AB's Manuscripts] Miscellaneous Manuscripts
Permanent linkhttps://www.andrebreton.fr/en/work/56600100633360