The Collection

Home Page > Works > Magirama

Description

« Gloire à la polyvision d'Abel Gance et Nelly Kaplan » ! Brouillon plutôt difficile à déchiffrer d'un texte paru dans le deuxième numéro du Surréalisme, même, en mars 1957, ce document est une note critique sur le film Magirama de Nelly Kaplan, une œuvre qui a littéralement enthousiasmé Breton : citant Duchamp, Valéry, John Dunne, pour appuyer son émotion de leur autorité, il dit en être sorti transformé.

Manuscrit autographe signé, Paris, 14 janvier 1957
1 page in-4° d'un manuscrit de premier jet, titré à l'encre bleue, daté et signé à l'encre, avec de nombreuses ratures et corrections d'un texte relatif au film Magirama, à Abel Gance, à Nelly Kaplan.
«... De celui-ci (Abel Gance), dont le brevet inaliénable lui en revient commune part avec Nelly Kaplan, je sais qu'il nous fait faire le pas décisif vers cette nouvelle structure du temps, que Paul Valery dans ses Méthodes de 1896, Marcel Duchamp, de 1912 à 1921, appelaient avec plus ou moins du scepticisme ou d'ironie, que John Dunne, en 1927, a réussi à appréhender théoriquement dans son ouvrage trop peu connu: Le temps et le rêve. Cette nouvelle structure que savants et philosophes s'ingénient à découvrir, j'ai toujours pensée qu'elle n'en saurait se révéler qu'à la faveur de nouveaux Etats Affectifs. Ils sont bien plus qu'en germe dans Magirama.»
Texte paru dans Le Surréalisme, même n° 2, printemps 1957.
Creation date14-janv.-57
LanguagesFrench
Physical descriptionencres bleue et rouge
Reference605000
Keywords
Set[AB's Manuscripts] Miscellaneous Manuscripts
Permanent linkhttps://www.andrebreton.fr/en/work/56600100193140