La Collection

Accueil > Œuvres > Sommeil de Robert Desnos du 2 octobre 1922

Sommeil de Robert Desnos du 2 octobre 1922

Premiers sommeils hypnotiques

Manuscrit

Auteur

Auteur Robert Desnos
Personnes citées Simone Kahn, ép. Breton puis Collinet, Max Morise, Maximilien Robespierre, Roger Vitrac, André Breton, René Crevel, Paul Éluard, Max Ernst, Francis Picabia
Annotations de André Breton

Descriptif

Sommeil manuscrit de Robert Desnos questionné par André Breton, daté du 2 octobre 1922.

Longue série de feuillets, retraçant une séance longue et riche, où se donnent à voir les différents fantasmes de Desnos, tout aussi bien que ses amours et ses haines. Ainsi, interrogé sur Picabia, affirme-t-il que celui-ci n'aime pas Éluard - mais Breton rapporte dans les Entretiens de 1952 la haine que Desnos éprouve pour Éluard, qu'il tentera d'occire avec un couteau lors d'un des derniers «sommeils». De fait, l'état de Desnos, dans celui-ci, semble assez agité, laissant déjà présager la dégradation de sa santé mentale, qui conduisit Breton à décider d'interrompre les expériences au début de 1923. Reste, en marge de cet affleurement des affects, une créativité et une drôlerie dont le manuscrit porte la trace, par la mention récurrente de rires - « aux larmes », commente lui-même Desnos qui passe impromptu, par glissement, à une « alarme ». Le poète siffle, fait mine de jouer du piano, tape sur la table... La marque de la voiture de Picabia ? Une Hispano, bien sûr... Et que fait-il ?
« Un enfant d'une race inconnue sous nos climats » - l'étrangeté de l'image ici redoublée par la torsion imprimée au verbe faire, la question ne laissant pas présager la façon dont la réponse réactive son emploi. La figure de Robespierre réapparaît, ainsi que la folie future d'Ernst - folie que Desnos accepte de caractériser : elle sera, c'est dit, « molle » !

Premiers sommeils hypnotiques.
2 octobre 1922.
- 58 pages in-4° sur papier à en-tête Congrès de Paris foliotées de 1 à 58 manuscrites au crayon noir, parfois au crayon bleu, par Desnos et Breton qui écrit ses questions au crayon noir ; l'ensemble est encarté dans un feuillet identique plié en deux et annoté par Breton : « lundi 2 octobre, Desnos. » Breton, assisté de Morise, Ernst et Simone interroge Desnos sur le devenir de Picabia, sur sa préférence parmi les présents ou sur la couleur caractéristique de Picabia, Ernst, Vitrac, Simone, Gala [«la Tour»], Nimova [«Nazimova»?], Crevel, Morise et Éluard :
« Chez qui Picabia a-t-il dîné ce soir ? - Chez Lucullus, Lucullus beau personnage - Rire.
» Qu'est-ce qu'il mange ? - Mais des nouilles, voyons...
» Quel est l'homme que Picabia aime le plus ? - Breton...
» Couleur de Gala ? - Bleu... »

Date de création02-oct.-22
Date d'édition1922
Languesfrançais
NotesDs et Ms - crayon noir
Bibliothèque

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : BRT 161

Modalité d'entrée dans les collections publiquesBibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris, don Aube et Oona Elléouët
Référence39000
Vente Breton 2003Lot 2026
Mots-clés,
CatégoriesBibliothèque littéraire Jacques-Doucet, Bibliothèques, Manuscrits, Manuscrits des membres du groupe
Série[Manuscrits] Sommeils
Lien permanenthttp://www.andrebreton.fr/work/56600100947950