La Collection

Accueil > Œuvres > Poteau miniature tlingit sculpté

Poteau miniature tlingit sculpté

Alaska

Objet divers

Descriptif

Objet souvenir représentant un mât héraldique placé contre le mur de l'atelier d'André Breton.

Demi-cylindre sculpté sur quatre registres. Pigments blancs et noirs soulignant les volumes. Il s'agit d'un curio datant de la fin du XIXe siècle ou du début du XXe siècle, probablement d'origine tlingit.

Chez les peuples de la côte nord-ouest de l'Amérique du Nord, les mâts dits totémiques prennent les formes et aspects les plus remarquables. Il existe cinq sortes de mâts héraldiques, qui remplissent des fonctions précises:

- poteaux des maisons pour soutenir les charpentes

- mâts frontaux placés sur l'axe central de la façade des maisons, souvent percés d'une ouverture utilisée lors de cérémonies

- mâts commémoratifs, en général érigés par celui qui vient d'hériter d'un titre, en hommage à son prédécesseur

- statues de bienvenue, plantées sur la plage pour accueillir le visiteur

- mâts mortuaires, destinés à soutenir les coffres funéraires placés devant la maison.


Sont sculptés sur les mâts des blasons appartenant au clan ou à la famille et/ou des personnages de la mythologie. Les blasons figurent des êtres non-humains, le plus souvent des animaux, ou des ancêtres. Il peut aussi s'agir d'une plante, d'un phénomène météorologique, d'un objet useul, ou d'un être chimérique.

La sculpture des mâts héraldiques prend de plus en plus d'importance à partir de la seconde moitié du XIXe siècle. Ce phénomène s'explique par l'introduction des outils en fer par les Européens et par le développement de la traite des fourrures qui contribue à l'enrichissement des personnages de haut rang au sein de ces sociétés.

S'est développée à partir des années 1870  la sculpture de mâts minaitures à usage commercial, à l'exemple de ce mât dans la collection Breton. La sculpture de mâts miniatures à destination des touristes fait partie des activités de certains artistes contemporains.

Expositions.
- Présentation des collections permanentes : Paris, Musée national d'art moderne, depuis 2003.
- Big Bang [Présentation des collections permanentes] : Paris (France), Musée national d'art moderne, 02 mai 2005-28 février 2006.
- Présentation des collections permanentes (collections modernes) : Paris (France), Musée national d'art moderne, 01 février 2010-01 février 2012.

Bibliographie

- Paris, Galerie Jacques Kerchache, Art primitif Amérique du Nord, 1965, rep. p. 24.
- Paris, Musée National d'Art Moderne/Centre Georges Pompidou, André Breton, La beauté convulsive, 1991, cité p. 492.

 

Date de créationsd (début 20e)
Languesfrançais
NotesBois.
35,5 x 8,5 x 5,3 cm
Provenancesl
Lieu(x) d'origineAlaska
Musée

Musée national d'Art moderne, Centre Pompidou, Paris : AM 2003-3(41)

Modalité d'entrée dans les collections publiquesMusée national d'Art moderne, Centre Pompidou, dation André Breton, 2003
Créditcliché G. Meguerditchian/Centre Pompidou, MNAM-CCI
RéférenceDation_41
Mots-clésIndiens d'Amérique, mur, sculpture
CatégoriesAmérique, Côte Nord-Ouest, MNAM, centre Pompidou
Permalinkhttp://www.andrebreton.fr/work/56600100905130