La Collection

Accueil > Œuvres > Magie quotidienne

Descriptif

1955 : avec ce texte intitulé « Magie quotidienne », Breton donne comme un écho lointain à cette belle formule du « merveilleux quotidien » qui fermait le premier chapitre du Paysan de Paris, en 1926. Mais, loin d'Aragon passé au stalinisme, c'est au jeune Jean-Louis Bédouin qu'est dédié un texte qui peut apparaître comme l'une des esquisse du grand projet de Breton cette année-là, un livre consacré à L'Art magique. Pour l'heure, c'est au jeu fascinant des correspondances, autrefois appréhendé sous la catégorie hégélienne du hasard objectif, que sont consacrées ces pages qui paraîtront, accompagnées d'une longue lettre de « G.D. » (Georgina Dubreuil) dans le premier numéro de La Tour Saint-Jacques, en novembre.

Manuscrit autographe signé, Paris, 24 février 1955
- 2 pages in-4° de premier jet, manuscrit titré, daté et signé à l'encre par Breton au verso d'un papier à en-tête de L'Etoile Scellée, avec de nombreuses ratures et corrections, dans lesquelles il tient un journal des incidents et coïncidences troublantes survenues les 21, 23, 24 et 26 février 1955.
«A mon retour chez moi, mon chien, Uli, m'accueille par des transports de joie tout à fait inhabituels. C'est une course à fond de train d'une pièce à l'autre... un tel comportement jure avec la psychologie de sa race... C'est comme s'il avait à m'avertir d'un événement exceptionnellement heureux... Je retrouve à ce moment sur une table une enveloppe... que par égard à des visiteurs, j'avais remis à plus tard de décacheter. Elle contient une plaquette intitulée Salades par Robert Guy, qui porte cette dédicace: «A M.A.B., en souvenir du chien qui faillit nous rapprocher»...
- 4 pages in-4° du même texte titré, daté, dédié à Jean-Louis Bédouin et signé par Breton.
«Mes amis, collaborateurs de Médium savent depuis une semaine, que pour le présent numéro, j'entendais me borner à envisager le cas de Denise Labbé... et que j'estimais ne pouvoir rien entreprendre avant la confrontation avec son amant et son beau-frère, prévue pour le samedi 26... Or, ce matin me parvient la lettre... d'un femme qui fut jadis non pas mon amie - et il s'en faut de beaucoup - mais une maîtresse comme on ne craignait pas de le dire alors»...
Sur une enveloppe, quelques mots de Breton que l'on retrouve dans le manuscrit.
Date de créationfévr.-55
Languesfrançais
NotesMs et dos d'enveloppe - encre noire
Référence589000
Mots-clésnotes de travail
Série[Manuscrits d'AB] Manuscrits divers
Permalinkhttp://www.andrebreton.fr/work/56600100848450