La Collection

Accueil > Œuvres > Sommeil de Robert Desnos du 7 octobre 1922

Sommeil de Robert Desnos du 7 octobre 1922

Premiers sommeils hypnotiques

Manuscrit

Auteur

Auteurs André Breton, Robert Desnos
Personnes citées Giorgio De Chirico, Germaine Everling, Simone Kahn, ép. Breton puis Collinet, André Breton, Marcel Duchamp, Paul Éluard, Max Ernst, Francis Picabia, Tristan Tzara

Descriptif

Deuxième sommeil manuscrit de Desnos répondant aux questions d'Éluard, Péret, Ernst, Mme Everling transcrites par Simone et André Breton le 7 octobre 1922.

Simone Breton, figure ou préfiguration ? « Douce amie / onde claire », écrit Desnos, et le lecteur de Nadja entend comme en écho ce joli nom d'Ondine, appelé à traverser l'œuvre de Breton... Ce n'est pas la première fois que les « sommeils » de Desnos livrent ainsi, par fragments aveugles, des figures de l'œuvre à venir. Les surréalistes, obsédés du futur en leurs questions au rêveur, reçoivent sans s'en douter des paroles vraiment augurales, vouées à revenir et à résonner quelques années plus tard. La séance ici évoquée fait alterner des dialogues en espagnol, en anglais et en français, où la figure de Duchamp prend une place de plus en plus significative. De l'évocation discrète du Nu descendant l'escalier (« Que faisait Duchamp il y a dix ans ? - Nu / il peint », on passe à une vision de l'artiste en pochard, affligé d'une « souffrance algébrique ». Fulgurante formule, qui l'emporte sans aucun doute sur ce petit impromptu d'un rêveur : « Hélène / La Plaine / Hellène / Est pleine / D'Eros. »

Premiers sommeils hypnotiques.
7 octobre 1922.
- 21 pages in-4° sur papier à en-tête Littérature et Congrès de Paris foliotées 1 à 21 manuscrites par Desnos au crayon noir qu'interrogent Simone et Breton qui résument les réponses de Desnos et transcrivent les questions d'Éluard, de Péret, de Madame Everling et de Ernst.
Les six premières pages, déchirées en quatre, ont été reconstituées par Breton en les contrecollant au dos de feuillets Littérature ; l'ensemble est encarté dans un feuillet Littérature, titré par Breton : « samedi 7 octobre, Desnos, 2e sommeil. »
« Duchamp a-t-il souffert ? - Oui, mais souffrance algébrique.
» A-t-il de l'argent ? - Oui, mais pas demain peut-être ; on dirait qu'il vit du jeu.
» Marcel D. aime-t-il Picabia ? - Autant qu'il peut aimer quelqu'un.
» Joue-t-il bien aux échecs ? - Oui.
» Est-il attiré par Paris ? - Oui.
» Qu'est-ce qui l'attire ici ? - L'alcool.
» Madame Everling demande si elle va bientôt s'absenter ? - Hélène / la plaine - qu'elle se rappelle bien cela -, Héllène / est pleine / d'Éros.
» Éluard demande si Chirico regrette son ancienne manière. - C'est un con. »

Date de création07-oct.-22
Date d'édition1922
Languesfrançais
NotesDs et Ms - crayon noir
Bibliothèque

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : BRT 161

Modalité d'entrée dans les collections publiquesBibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris, don Aube et Oona Elléouët
Référence42000
Vente Breton 2003Lot 2026
Mots-clés,
CatégoriesBibliothèque littéraire Jacques-Doucet, Bibliothèques, Manuscrits, Manuscrits des membres du groupe
Série[Manuscrits] Sommeils
Lien permanenthttp://www.andrebreton.fr/work/56600100786950