La Collection

Accueil > Œuvres > Masque tatanua

Masque tatanua

Nouvelle-Irlande

Objet divers

Auteur

Artiste Inconnu

Descriptif


Masque placé le long du mur de l'atelier.

Masque en bois polychromé noir rouge et ocre clair, percé de trous pour attaches au-dessus du visage et des oreilles et placé le long du mur de l'atelier d'André Breton.


En Nouvelle Irlande les masques Tatanua étaient portés par les danseurs dans le cadre des cérémonies du Malagan.
Dans la partie nord de cette île les cérémonies funéraires se décomposent en trois étapes distinctes les unes des autres. Il y a tout d'abord les funérailles, puis une période de deuil et enfin une cérémonie de commémoration appelée Malagan. Ces rites étaient organisés par la famille du défunt afin de lui montrer tout le respect dû à son égard, cette cérémonie était également un moyen de communiquer avec les esprits. Des statues à l'image du défunt pouvaient aussi être utilisées.

Les masques étaient sculptés dans le bois d'alstonia et pouvaient être décorés ou peints. Ce masque spécialement sculpté pour la cérémonie était censé représenter une des trois âmes du défunt et était détruit une fois la cérémonie terminée.

Date de créationsd
Languesfrançais
Notes(8,6 x 7 x 6,4 in.) - Bois, opercules de poisson, pigments
Provenancesl
Lieu(x) d'origineNouvelle Irlande
Musée

Musée national d'Art moderne, Centre Pompidou, Paris : AM 2003-3(183)

Modalité d'entrée dans les collections publiquesMusée national d'Art moderne, Centre Pompidou, dation André Breton, 2003
Dimensions18,00 x 22,00 x 16,50 cm
CréditJ.-C. Planchet/Centre Pompidou, MNAM-CCI
RéférenceDation_183
Mots-clésmasque, matériaux organiques, mur, objet cérémoniel, Océanie, sculpture
CatégoriesArts primitifs, MNAM, centre Pompidou, Musées, Mélanésie, Océanie
Permalinkhttp://www.andrebreton.fr/work/56600100703300