La Collection

Accueil > Œuvres > sans titre

sans titre

Tableau

Auteur

Artiste Emmanuel Rudzitsky, dit Man Ray

Descriptif

Huile sur toile datée de 1927, signée par Man Ray qui l'offrit à André Breton, mais présumée d'un autre artiste.

Signée et datée en bas au centre : man ray 1927.

Cette peinture jusqu'alors inconnue dans l'œuvre de Man Ray a été examinée par Andrew Strauss et Timothy Baum. Ils confirment que la signature et la date sont bien de la main de Man Ray et suggèrent que cette composition a été peinte par une autre main et « trouvée » par Man Ray qui l'a signée et datées puis offerte à André Breton, fidèle en cela à l'esprit du surréalisme. Ils n'excluent pas totalement qu'elle ait été peinte par Man Ray dans un style sans rapport avec les autres œuvres connue de l'artiste.
Cette œuvre sera incluse au catalogue raisonné des peintures en préparation par Andrew Strauss et Timothy Baum, accompagnée des suggestions ci-dessus indiquées.

Man Ray
« Lorsque Man Ray dit : "Je n'ai jamais peint un tableau récent", cela n'est pas une boutade. Il entend par là que chaque chose exprimée a été portée en lui depuis l'enfance, correspond même, peut-être, à telles aspirations permanentes de l'homme, et que, par conséquent, elle n'a pas d'âge [...].
L'œuvre de Man Ray, le peintre, considérable tant par sa spécificité poétique que par son renouvellement constant, n'a pas souffert en qualité un seul instant des activités de Man Ray photographe. » Patrick Waldberg (« Bonjour Monsieur Man Ray », In : Quadrum, n° VII, 1959, pp. 92-96).

« Les peintures de Man Ray ne sauraient d'aucune manière se revendiquer de l'art abstrait, aujourd'hui à la mode. Leurs éléments, elles les empruntent peu à la nature, beaucoup à l'homme et à ses créations rationnelles. » Michel Collinet (in Paris, Galerie Furstenberg, Exposition de peintures de Man Ray (postface par Michel Collinet), 1954, s.p.).

« Le trappeur en chambre
Le duveteur des raisins de la vue
Le capteur de soleil et l'exalteur d'ombres
Le grand scrutateur du décor de la vie quotidienne
Le boussolier du jamais vu et le naufrageur du prévu
Le prince du déclic
Le matinier du goût
Le plafonneur des élégances
Le pilote de ces cerfs-volants - lèvres et cœurs - au-dessus de nos toits
Le dévideur de l'air en autant de serpentins de Riemann
Le désespoir du perroquet
Le joueur impassible
Mon ami Man Ray »
André Breton (Paris, L'étoile scellée, Man Ray - abstractions (préface d'André Breton), 1956, s.p.).

Date de création1927
Date d'édition1927
Languesfrançais
Notes37,5 x 46,2 cm (14 3/4 x 18 1/8 in.) - Huile sur toile
ProvenanceDon du signataire
Vente Breton 2003Lot 4351
Mots-cléspeinture, surréalisme
Permalinkhttp://www.andrebreton.fr/work/56600100631860