La Collection

Accueil > Œuvres > Question / réponse

Question / réponse

Premiers sommeils hypnotiques

Manuscrit

Auteur

Auteur Robert Desnos
Personnes citées Louis Aragon, Jacques Baron, Simone Kahn, ép. Breton puis Collinet, Robert Desnos, Benjamin Péret, Philippe Soupault

Descriptif

Desnos parle, répond aux questions, écrit, souvent lapidaire («Oui», «Non»), quelquefois beaucoup plus prolixe dans ce manuscrit d'une séance de sommeil particulièrement fructueuse.

La taille de cet ensemble traduit d'abord une séance exceptionnellement longue, dans laquelle Desnos parle, répond, écrit, souvent lapidaire (« Oui », « Non »), quelquefois beaucoup plus prolixe. Le dormeur écrit et parle alternativement, ses propos étant alors notés par le scripteur. Quelques dessins émaillent un ensemble traversé de fulgurations parfois étonnantes - ainsi cette « syphilis du cœur » dont serait victime Soupault, ou ce « cirque cérébral » qui devrait causer la mort de Desnos ; notons d'ailleurs que cette formule réapparaît dans Les Pas perdus, quand Breton évoque « une suite de dessins parmi lesquels La ville sans nom du cirque cérébral. » Les questions tournent, comme souvent, autour de l'avenir, les surréalistes se défendant mal du modèle spirite, le «médium» étant sollicité au même titre qu'une voyante. Les réponses, alors, frappent par l'ironie des informations qu'elles distillent - ainsi de cet avenir attribuable à Breton : « Il chassera les papillons »... « Voyant », au sens de Rimbaud également, tel apparaît Desnos dans certaines de ses réponses, qui frappent non tant par leur caractère prédictif que par la densité des formules : « Que fera Aragon dans deux ans ? - Il regardera les êtres. » - Et l'avenir d'Aragon d'apparaître, c'est-à-dire la vérité du romancier qui est en lui.

Premiers sommeils hypnotiques.
86 pages grand in-8° manuscrites par Desnos pour les réponses, au crayon bleu ou noir; chaque page comprend une question et une réponse sous forme d'un mot, d'une phrase ou d'un dessin.
Les questions portent sur la date de la mort de chacun des participants, sur leurs rencontres, leurs voyages; le 1er sommeil évoque, dans l'ordre, une femme (non identifiée), Philippe Soupault, Louis Aragon; le 2e sommeil (F°91 à 105, 15 pages) évoque Aragon et Nazimova (actrice hollywoodienne d'origine russe, dont le nom apparaît pour la première fois lors d'une séance de sommeil hypnotique le 27 septembre 1922).

Exposition.
- La Beauté convulsive, centre Pompidou, Paris, 1991.

Date de création1922
Date d'édition1922
Languesfrançais
NotesDs - crayons noir et bleu
Bibliothèque

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : BRT 161

Modalité d'entrée dans les collections publiquesBibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris, don Aube et Oona Elléouët
Référence18000
Vente Breton 2003Lot 2026
Mots-clés, ,
CatégoriesBibliothèque littéraire Jacques-Doucet
Série1991, La Beauté convulsive, centre Pompidou, [Manuscrits] Sommeils
Lien permanenthttp://www.andrebreton.fr/work/56600100584260