La Collection

Accueil > Œuvres > Transpercer la transparence

Transpercer la transparence

Compte-rendu plastique sur ma participation personnelle à la première manifestation surinternationale du surréalisme le 18 mars 1951

Manuscrit

Auteur

Auteurs Salman Locker, dit Ghérasim Luca, Dolfi Trost
Destinataire André Breton

Descriptif

Manuscrit autographe de Dolfi Trost, pour ce « rendez-vous mental du 18 mars 1951 entre 6 et 7 heures du soir (heure de Paris) avec André Breton (Paris), Gherasim Luca (Jaffa) et Paul Paun (Bucarest) », et collage de Ghérasim Luca pour « Transpercer la transparence ».

C'est un dossier tout aussi embrouillé que l'histoire qui le sous-tend : la section roumaine du surréalisme, au début des années 1950, s'est transplantée en Israël, où l'on continue de discuter ferme et de participer de près aux activités du groupe. En avril 1951, Trost et Luca sont encore amis, et font parvenir une lettre commune à Breton ; cette lettre est accompagnée d'un texte signé Paul Paün, envoyé de Bucarest et intitulé « Le 18 mars 1951 ». A la fin de l'année, Trost et Luca se sont séparés, et il semble même que des coups aient été échangés. Le motif même de la dispute reste difficile à déterminer, mais tourne sans doute autour des positions politiques révolutionnaires du groupe, de plus en plus difficiles à tenir. C'est ce qu'exprime Trost dans un texte daté du mois d'août, intitulé « L'âge de la rêverie », où il prend acte des difficultés du mouvement à fonder un discours politique - de fait, de plus en plus, ce n'est pas le groupe mais Breton seul, en tant qu'« intellectuel » et que personnalité, qui s'engagera. Le dossier s'achève sur une longue lettre de Gherasim Luca, le poète délaissant la politique pour se livrer au commentaire d'un de ses tableaux. [site Atelier André Breton, 2005]

Manuscrits autographes signés et illustrations originales, mars 1951
- « Transpercer la transparence », manuscrit autographe signé de Gherasim Luca à l'encre de 6 pages de format carte de visite, compte rendu plastique sur la participation personnelle de Luca à une manifestation internationale du surréalisme.
13 cartes toutes titrées et annotées au verso par Luca, le recto comportant des assemblages de papier cristal contrecollés illustrant le texte de Luca.
- 6 pages format carte de visite, texte manuscrit de Trost signé et daté, « Compte rendu pour le rendez-vous mental du 18 mars 1951 » (Enveloppe adressée à André Breton conservée). [catalogue de la vente, 2003]

Date de création18/03/1951
Languesfrançais
Bibliothèque

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : BRT 157

Référence1778000
Vente Breton 2003Lot 2337
Mots-clés, , , ,
CatégoriesBeaux-Arts, Bibliothèque littéraire Jacques-Doucet, Bibliothèques, Manuscrits, Manuscrits des membres du groupe, Œuvres graphiques
Lien permanenthttp://www.andrebreton.fr/work/56600100564131

Notice reliée à :

1 Œuvre
 
False

18 mars 1951

-
Salman Locker, dit Ghérasim Luca, Paul Päun

Manuscrit de Paul Paün qui fait pendant à celui de Dolfi Trost écrit le même jour, le 18 mars 1951. Le manuscrit a été envoyé avec une lettre de Ghérasim Luca encartée dans l'exemplaire.
Six images, une notice descriptive.