La Collection

Accueil > Œuvres > Mesure pour rien

Descriptif

Manuscrit autographe signé de Gérard Legrand, daté de 1952, relatif à Albert Camus et à L'Homme révolté.

C'est Gérard Legrand qui s'attaque cette fois-ci au Camus de L'Homme révolté, avec ce « Mesure pour rien » qui tente de montrer l'inanité des fondements métaphysiques sur lesquels Camus fait reposer sa révolte. Citant Sade, il attaque aussi le christianisme d'un Klossowski, qui avait tenté dans Sade, mon prochain une lecture métaphysique du divin marquis. La révolte n'a rien à voir avec la métaphysique : ainsi pourrait-on résumer l'esprit de ce texte. [site Atelier André Breton, 2005]

 

Manuscrit autographe signé, sd [1952].
- 12 pages in-4°, manuscrit autographe titré et signé à l'encre sur papier jonquille de ce texte critique relatif entre autres aux jugements d'Albert Camus dans L'Homme révolté concernant le Marquis de Sade.
« De toute évidence, Albert Camus ne connaît guère l'œuvre de Sade que par l'entreprise d'annexion du chrétien Klossowski, Sade qu'il traite d'ailleurs (p. 60) de souteneur et de "cynique en politique" Est-il besoin de répéter que les "contradictions successives" qu'il se plaît à relever dans une œuvre essentiellement volcanique sont d'abord le fruit des persécutions dont Sade fut victime ? » [catalogue de la vente, 2003]

Cet article de Gérard Legrand se joint à quatre autres que rassemble Benjamin Péret en juin 1952 dans Révolte sur mesure, le numéro de revue consacré à L’Homme révolté ; il s’y trouve aux pages 9-25 (voir Mélusine surréalisme). Le titre de Legrand s’en prend à la notion camusienne de « mesure », de limite, et en postule, en quelque sorte, l’irrémédiable nullité. Ce reproche devient un consensus qui s’établit dans le groupe surréaliste : on le retrouve aussi chez André Breton et chez Jean Schuster, de même que chez Louis Pauwels qui s’exprime toutefois plus doucement. Selon l’article de Legrand, les pages de L’Homme révolté où il est question de Sade, l’un des ancêtres du surréalisme, sont carrément irrecevables ; c’est également une opinion que Breton a déjà formulée. Par ailleurs, la révolte chez Camus se révèle métaphysique, en dernière analyse : c’est une autre raison pour Legrand d’affirmer que L’Homme révolté fait fausse route. [wiki de Sophie Bastien, juin 2017]

 

Révolte sur mesure, PDF

Malgré quelques coquilles, une ressource utile à qui s'intéresse à l'affaire Camus.

Date de création1952
Languesfrançais
Référence1397000
Vente Breton 2003Lot 2355
Mots-clésAffaire Camus, notes de travail, tract ou déclaration collective
CatégoriesArchives diverses, Manuscrits, Manuscrits des membres du groupe, Tracts et déclarations collectives
Permalinkhttp://www.andrebreton.fr/work/56600100467560