La Collection

Accueil > Œuvres > Le Révolté du dimanche

Descriptif

Manuscrit autographe signé de Benjamin Péret, intitulé « Le Révolté du dimanche », daté de mai 1952 et relatif à Albert Camus et à L'Homme révolté.

Mai 1952 ; suite à la parution de L'Homme révolté d'Albert Camus, les surréalistes lancent un volume de réflexions critiques qui révèle vite une opposition décidée à la façon dont Camus, qui bénéficie pourtant au départ d'une bonne image dans le groupe, s'est approprié le concept de révolte. Péret l'accuse dans ce texte intitulé « Le révolté du dimanche » de « jouer » ou de « jongler » avec la révolte, qu'on ne saurait séparer, contrairement à ce que dit Camus, de la révolution. [site Atelier André Breton, 2005]

Manuscrit autographe signé, mai 1952.
7 pages et demie in-4° foliotées, manuscrit autographe d'une écriture serrée, daté, titré et signé par Benjamin Péret, texte critique relatif à Albert Camus et à L'Homme révolté :

« L'ouvrage de Camus vise, en effet, à embrasser la révolte sous tous ses aspects, dans toutes ses expressions et dans toutes ses conséquences. L'entreprise est des plus ambitieuses et suppose sur le plan social une étude approfondie de toutes les formes de révolte et des conceptions révolutionnaires qu'elles ont engendrées. Camus a-t-il fait cette étude ?

» ... En l'occurrence, il semble que la Sociologie du communisme de Jules Monnerot, ait été largement mise à contribution... On remarquera sans peine la similitude des deux textes et des idées qu'ils expriment. La différence notable qu'il présente cependant réside en ce que Monnerot critique Marx après l'avoir étudié, tandis que Camus ignore Marx, mais extrait de Monnerot ce qui sert à sa polémique contre Marx. Il importe, en passant de répondre à Monnerot et par là même à Camus, que l'histoire des hommes a été et reste dans une large mesure l'histoire de leurs luttes de classes sur le plan social. » [catalogue de la vente, 2003]

L’Homme révolté, l’essai volumineux d’Albert Camus qui analyse différentes formes de révolte rencontrées dans l'Histoire, paraît le 18 octobre 1951. La version camusienne des notions de révolte et de révolution qui y est exposée est inacceptable, aux yeux des surréalistes. Par réaction, cinq d’entre eux écrivent chacun un article pour constituer un numéro spécial de la revue La Rue, numéro qui paraît en juin 1952 et dont le titre est déjà une attaque cynique à la notion de mesure développée dans L’Homme révolté : Révolte sur mesure. On en trouve l’intégralité sur le site Mélusine, tandis que le manuscrit autographe de chaque article est reproduit à même le site André Breton. Benjamin Péret se trouve à la tête du quintet ; et son article, aux pages 53-74 de Révolte sur mesure.

Sarcastique, le titre qu’il choisit – « Le révolté du dimanche » – désigne Camus comme si celui-ci abordait le thème de la révolte avec la maladresse d’un novice. Conséquemment, l’article dénonce sa faiblesse intellectuelle et ses connaissances gravement lacunaires. L’Homme révolté s’est pourtant donné un mandat extrêmement ambitieux ; il aurait nécessité au préalable une étude exhaustive de la révolte dans l’histoire sociale, mais Camus ne s’est même pas donné la peine de faire cette étude. C’est pourquoi il plagie le sociologue Jules Monnerot, ce qui lui permet de critiquer Marx sans l’avoir lu – négligence impardonnable entre toutes, selon Péret. De plus, il ampute la révolte de sa pleine signification en refusant la révolution dont elle ne peut se passer. [wiki de Sophie Bastien, 2017]

 

Révolte sur mesure, PDF

Malgré quelques coquilles, une ressource utile à qui s'intéresse à l'affaire Camus.

Date de création01/05/1952
Notes bibliographiquesManuscrit autographe signé, mai 1952.
Date d'édition1952
Languesfrançais
Bibliothèque

Bibliothèque municipale de Nantes : Ms 3480

Référence1395000
Vente Breton 2003Lot 2358
Mots-clésAffaire Camus, politique, théorie littéraire, tract ou déclaration collective
CatégoriesArchives diverses, Bibliothèque municipale de Nantes, Bibliothèques, Manuscrits, Manuscrits des membres du groupe, Tracts et déclarations collectives
Permalinkhttp://www.andrebreton.fr/work/56600100312300