La Collection

Accueil > Œuvres > A la bonne heure Par infra-mince

A la bonne heure Par infra-mince

Manuscrit

Auteur

Auteur André Breton
Personnes citées Michel Leiris, Dionys Mascolo, Henri-Pierre Roché, Georges Bataille, Marcel Duchamp

Descriptif

Manuscrit de deux textes publiés sous forme d'une brêve dans la revue Médium en novembre 1953.

Médium, nouvelle série : du bulletin d'« informations surréalistes », on passe à l'automne 1953 à une véritable « revue », à laquelle André Breton continue de communiquer des notes. Dionys Mascolo, auteur d'un ouvrage sur le communisme qui analyse avec une certaine dureté la position des surréalistes à l'égard de la révolution sociale, voit son livre chroniqué sans agressivité, cependant que Henri-Pierre Roché est incité à se faire violence pour mieux rendre compte de l'œuvre de Duchamp. La première note sera reprise dans Perspective cavalière sous le titre « À la bonne heure », la seconde ne paraît que dans le premier numéro de la revue avant d'être reprise dans le volume III de la Pléiade. [site Atelier André Breton, 2005]

Manuscrit autographe, sd [1953].
- 1/2 page in 4° de deux textes, manuscrite à l'encre noire par Breton, avec ratures et corrections au verso d'un papier à en-tête de Médium.
Texte 1. « À en croire Dionys Mascolo - nous reviendrons sur son important ouvrage "Le Communisme" (Gallimard) - Le surréalisme est maintenant en retard sur le monde après avoir été longtemps en avance sur lui. »
Texte 2. « Notre ami Henri-Pierre Roché s'apprête à publier en "pocket-book" ses souvenirs sur Marcel Duchamp ... »
Ce dernier texte parut sous le titre « Par infra mince » dans le n°1 de la revue Médium, novembre 1953. [catalogue de la vente, 2003]

 Grâce à Fabrice Pascaud, sur son Arcane 17, le numéro 1 de Médium de novembre 1953, en PDF. Attention le fichier est un peu lourd.

Le texte "A la bonne heure" imprimé dans Médium se termine par une autre phrase de Dyonis Mascolo : "Il n'y a pas d'intellectuel communiste possible. Il n'y a pas d'intellectuel non communiste possible. Il revient à chacun de tenter de sortir de cette contradiction par ses propres moyens." Breton ajoute : "Tel demeure notre plus grand souci." Notons que la Pléiade ampute le texte de Mascolo d'une phrase. [Jacqueline Chénieux-Gendron, 2016]

Bibliographie

Texte 1.
- André Breton, « À la bonne heure », Médium, communication surréaliste, n°1, novembre 1953, p. 2
- André Breton (Édition publiée sous la direction d'Étienne-Alain Hubert avec la collaboration de Philippe Bernier et Marie-Claire Dumas), « À la bonne heure », Perspective cavalière, Œuvres complètes, tome IV, Écrits sur l'art et autres textes, Bibliothèque de la Pléiade, Paris, Gallimard, 2008, p. 864-865, notice p. 1398

Texte 2.
- André Breton, « Par infra-mince », Médium, communication surréaliste, n°1, novembre 1953, p. 15
- André Breton (Édition de Marguerite Bonnet avec la collaboration de Philippe Bernier, Marie-Claire Dumas, Étienne-Alain Hubert et José Pierre), « Notes publiées dans Médium (revue) », Alentours II, Œuvres complètes, tome III, Bibliothèque de la Pléiade, Paris, Gallimard, 1999, p. 1103, notice p. 1467

Date de création1953
Notes bibliographiques½ page in-4°
Date d'édition01/11/1953
Languesfrançais
NotesMs - encre noire
Référence551000
Vente Breton 2003Lot 2363
Mots-clés,
CatégoriesManuscrits, Manuscrits d'André Breton
Série[Manuscrits d'AB] Perspective cavalière, [Revue] Médium
Lien permanenthttp://www.andrebreton.fr/work/56600100217400