Product image

Déclaration du 27 janvier 1925


27 janvier 1925.
En pleine activité, le Bureau des recherches surréalistes apparaît alors comme le lieu par excellence d'une action, davantage encore que la revue :
Ce n'est qu'un peu plus tard, après la « saison Artaud », que La Révolution surréaliste s'affirme comme l'institution de référence pour le groupe.
Dans cette « Déclaration » signée par le Bureau, on voit apparaître quelques traits d'époque :
Affirmation, dans la lignée du Manifeste de 1924, que « le surréalisme existe » ; qu'il n'est donc pas qu'un feu de paille ou un mouvement éphémère - cette vocation à affirmer son existence, et plus tard sa survie, devant rester l'une des constantes du mouvement jusque dans les années 1960. Autre affirmation importante, « le surréalisme n'est pas une forme poétique », mais une véritable révolution de la pensée :
On trouve là encore, exprimée pour la première fois avec autant de netteté, l'affirmation résolue d'une ambition dépassant de loin la seule « littérature », celle-là même qu'on mettait en cause dans ses anciennes conceptions au début des années 1920, et qu'on n'envisage plus dès 1925 que comme l'une des formes d'une action visant à libérer l'esprit humain.

Le texte intégral du tract dans la bibliothèque numérique du Surréalisme sur le site Mélusine de l'université Paris-III Sorbonne Nouvelle :
Déclaration du 27 janvier 1925

 


Note bibliographique Placard in-folio.
Vente 2003 - Lot n° 1595.
Dates 27-janv.-25
Notes imp. - noir sur papier blanc
Mots clés surréalisme, tract ou déclaration collective
Support Archives & papiers divers
Référence 1565000

Commentaire | 28 mars 2011, Fern Malkine-Falvey
I am Georges Malkine's daughter and archivist for the family. I would just like to tell you that my father died in 1970, not 1969. Thank you for your attention.




1565000