The Collection

Home Page > Works > [Pardon de mon long silence...]

[Pardon de mon long silence...]

Lettre datée de Saint-Cirq, le 16 août 1965

Correspondence

Author

Author André Breton
Letter to Aube Breton-Elléouët, Yves Elléouët
People cited Jean Benoît, Hervé Delabarre, Mimi Parent

Description

Lettre d'André Breton à Aube et à Yves Elléouët datée de Saint-Cirq-Lapopie le 16 août 1965.

Transcription

St-Cirq, le 16 août 1965

Chers Oiseaux de mer,

Pardon de mon long silence : la santé n’a toujours rien de florissant (quoique sans alerte particulière). Je suis parfois trop longtemps sans trouver assez de lumière en moi pour alimenter une lettre dont le premier objet serait pourtant que vous ayez un plaisir à la parcourir. Enfin… je me dis qu’Yves au moins doit comprendre…

Vos cartes de ce matin — les fous et le père éternel — sont bien belles. Quelques jours dans le Finistère ? Je voudrais en savoir davantage pour vous suivre d’étape en étape, d’autant que la Bretagne me manque depuis longtemps. Vous ne parlez plus de nous rejoindre ici dans les prochains jours. Sans doute y avez-vous renoncé ? Vous savez le bonheur qu’on aurait à vous voir mais je m’en voudrais naturellement d’insister. Ici les distractions sont rares, à moins qu’on ne se fasse une distraction de laisser journellement et au fil des heures errer le regard de la colline aux nuages, du beau désordre des toits à la treille ensoleillée. C’est à quoi je parviens assez bien pour ma part mais parfois j’aspirerais à plus dynamique néanmoins. Enfin peut-être qu’après Tréguier pour vous le dépaysement jouerait agréablement et se suffirait presque à lui-même ? Je m’en voudrais de vous en dire davantage.

À partir d’après-demain ne resteront plus ici que Mimi et Jean + nos amis bretons Hervé et Régine Delabarre et Jean-Pierre Guillon (de Rennes). Nous comptons rentrer à Paris  — exposition oblige — fin de la première semaine de septembre.

Il y a de nouveau une grande carline fraîche sur la porte et sur ma table un bouquet de capucines rafraîchi chaque jour de fleurs nouvelles. C’est dans leur lumière — que j’aime depuis toujours entre toutes — que je vous embrasse.

 

André

Bibliography

André Breton (Jean-Michel Goutier éd.), Lettres à Aube, Paris, Gallimard, coll. Blanche, 2009, p. 147 à 150

Librairie Gallimard

Creation date16/08/1965
Postmarked date17/08/1965
Destination address
Bibliographical material2 pages in-4° En tête de Jean-Claude Silbermann pour l’exposition « L’Écart absolu » Enveloppe conservée
Place of origin
Library

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : Ms Ms 41363_172

Number of pages2
Copyright© Aube Breton, Gallimard 2009
Reference19004996
Keywords, ,
CategoriesBibliothèque littéraire Jacques-Doucet, Libraries, Correspondence, Letters from André Breton
SetLettres à Aube
Permanent linkhttp://www.andrebreton.fr/en/work/56600101000161
relwmap_works_label (1)