The Collection

Home Page > Works > [Il fait ici un temps de fin d'automne...]

[Il fait ici un temps de fin d'automne...]

Lettre datée de Saint-Cirq, le 8 juillet 1960

Correspondence

Author

Author André Breton
Letter to Aube Breton-Elléouët
People cited Pierre Daura, Simone Dax, Yves Elléouët, Guillois, Lorito, Adrien Dax

Description

Lettre d'André Breton à Aube et à Yves Elléouët, datée de Saint-Cirq-Lapopie, le 8 juillet 1960.

 

Transcription

St-Cirq, le 8 juillet 1960

Il fait ici un temps de fin d’automne : c’est presque le froid et il n’a guère cessé de pleuvoir depuis notre arrivée. Lorito n’en mène pas large, ne crie plus son nom. Privé de la petite fête qu’étaient les repas pris avec nous à la même table, il a suspendu tous ses exercices de trapèze : on dirait que tout est trop vaste pour lui, il redoute la racine sèche de la chambre, la tête gauloise, bien d’autres choses encore. Quant à nous, nous redoutons surtout pour lui les chats du village, qu’on a déjà vus se faufiler traîtreusement sur le mur.

Pas grand monde : les Daura s’annoncent dans une dizaine de jours. Maison Guillois : « Bibiche » seule des petits-enfants. Les Belges, propriétaires de la maison du XV de la « Grande Rue », ont fait hier leur réapparition, sommés par Debrix de restaurer ou de vendre. Ils se disposent à restaurer. L’hôtel « Aux bonnes choses » a été vendu à des gens du Maroc qui se lamentent de l’absence de tous clients : la terrasse a été améliorée mais je m’y tiens seul à l’heure de l’apéritif du soir. Une douzaine d’ouvriers, qui prennent leurs repas chez Julia, s’affairent le reste du temps à « Porte-Roc ». Voilà pour la vue d’ensemble : rien d’intéressant mais vous m’avez demandé de raconter.

On attend Adrien et Simone dimanche matin mais ils ne séjourneront pour une dizaine de jours qu’à partir du 14.

Sous l’impulsion de Mme Debrix , une grande émulation a saisi tous ceux qui possèdent ici le moindre lopin de terre et c’est à qui le constellera de plus de fleurs. Même les Simbel ont été entraînés dans la compétition. Il n’y a que Laure qui résiste de toutes ses boîtes de conserve désertes et rouillées. Ici le petit enclos devant la façade éclate de roses trémières doubles et de tournesols, c’est très beau. Les liliums commencent aussi à fleurir. Le réséda.

Et VOUS ? Les vacances des autres n’imposent-elles pas à Yves de plus longues heures de travail ? Et la peinture ?

Je suis sans nouvelles de Paris depuis l’arrivée. Il nous serait doux que la primeur nous en soit donnée par vous.

Nous vous embrassons tendrement.

 

André

 

Bibliography

André Breton (Jean-Michel Goutier éd.), Lettres à Aube, Paris, Gallimard, coll. Blanche, 2009, p. 128

Librairie Gallimard

Creation date08/07/1960
Postmarked date09/07/1960
Destination address
Bibliographical material

2 feuilles in-4°

Sur papier à en-tête de D'Arcy Galleries, International Surrealist Exhibition, réalisé par Arshile Gorky.

Enveloppe conservée

Place of origin
Library

Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris : Ms Ms 41363_152

Number of pages2
Copyright© Aube Breton, Gallimard 2009
Reference19004986
Keywords, , , ,
CategoriesBibliothèque littéraire Jacques-Doucet, Libraries, Correspondence, Letters from André Breton
Set[Exhibitions] 1960, International Surrealist Exhibition, D'Arcy Galleries, New-York, Lettres à Aube
Permanent linkhttp://www.andrebreton.fr/en/work/56600101000152
relwmap_works_label (1)